bluray


Le Chat et le Canari

Vous aimez les Giallo, les whodunit, les films poussiéreux de la hammer, voire même les trois à la fois ? Ça tombe bien, Rimini Editions nous offre une version restaurée du film Le Chat et le canari (Radley Metzger, 1978), encore une curiosité du cinéma Bis tombée dans l’oubli… Mauvais timing ?

L'acteur Michael Callan un genou à terre près d'un corps gisant au sol; recouvert d'un drap blanc, dans ce qui semble être un salon en déménagement (les meubles sont aussi recouverts d'un drap blanc) ; scène du film Le chat et le canari.

Les cinq joueurs de l'équipe de basket de The first Slam Dunk s'avancent sur le terrain, alignés, fiers, devant un public et leur staff tous vêtus de blanc.

The First Slam Dunk

Quand Takehiko Inoue adapte son manga Slam Dunk, cela donne “The First Slam Dunk” (2023), soit l’une des plus belles propositions de film sportif depuis belles lurettes. Un accomplissement aussi bien technique qu’artistique qui emporte tout sur son passage, y compris ceux pour qui les règles du basket sont plus opaques qu’une notice pharmaceutique.


Échec au Gang

Dans sa démarche de faire connaitre de vieux films du monde entier, Le Chat qui fume édite le film Échec au gang (Umberto Lenzi, 1978), troisième volet des aventures du criminel Poubelle. Un poliziottesco – sous-genre policier venu d’Italie – qui fait la part belle à l’aspect dramatique, et qui, grâce à sa nouvelle restauration, n’a jamais paru aussi étincelant.

Plan rapproché-épaule sur un des voyous du film Échec au gang, narguant la police avec une grimace dans la rue.

Les quatre loubards du film Brigade des Mœurs de Max Pecas, posent sur le motos armés, l'air provocateur, vêtus de leurs blousons noirs.

Brigade des Moeurs

Max Pécas. La simple évocation de ce nom pourrait faire fuir les plus téméraires des amateurs de bis, et fleure bon un cinéma qui ne s’encombrait pas de finesse et de savoir-faire. Avec Brigade des mœurs (1984), il tentait un virage entre deux gauloiseries, remis à l’honneur par une nouvelle édition signée Le Chat qui fume.


Incubus

Le beau travail éditorial du Chat qui fume n’est plus à prouver, mais la sortie d’Incubus (Leslie Stevens, 1966) rappelle à quel point leur démarche patrimoniale est aussi forte que nécessaire. En effet, l’éditeur français est à l’initiative de la restauration de ce film que l’on pensait disparu depuis des décennies…

Plan rapproché-épaule sur Allyson Ames, près d'un arbre à hauteur de ses branches, en noir et blanc, issu du film Incubus.

Sous un ciel étrangement rouge, sur un boulevard de grande ville américaine avec des buildings au loin, une femme à moto attend de redémarrer aux côtés d'une voiture sans passager ni conducteur ; plan extrait du film La Nuit de la Comète.

La Nuit de la Comète

Rares sont les quinquagénaires qui se souviennent avoir emprunté dans les années quatre-vingt, au vidéo-club du coin, une VHS nommée La nuit de la comète (Thom Eberhardt, 1984). En effet, le film n’a jamais été exploité sur grand écran chez nous, inexplicablement, alors qu’il bénéficie d’un statut d’œuvre culte outre-Atlantique. On peut facilement retrouver les traces de cet objet de curiosité sur la toile, quand la CBS/FOX le vendait en France comme un spectacle post apocalyptique peuplé de zombies cannibales. Ce qu’il n’est en aucune façon, ainsi que le spectateur hexagonal va pouvoir le constater grâce à la sortie chez Rimini Editions d’un combo Blu-ray / DVD.