érotique


Une femme est étranglée, allongée sur l'herbe, par un homme tout vêtu de noir, scène du film Le couteau sous la gorge.

Le couteau sous la gorge

Le Chat qui Fume nous a habitué ces dernières années à nous faire redécouvrir l’œuvre souvent méprisée et pourtant ambitieuse de Claude Mulot. Les ressorties de La Rose écorchée, Les Charnelles ou encore La Saignée prouvaient qu’il y avait autre chose à retenir de cette œuvre étrange et malheureusement dans l’ensemble inaboutie, que ses collaborations avec Max Pécas, ou sa carrière dans le X sous pseudonyme. C’est dans cette optique que l’éditeur nous gratifie d’une belle édition d’un de ces derniers films, Le Couteau sous la Gorge, qu’on avait pu déjà découvrir lors de la dernière édition de l’étrange Festival.


Un homme, voyeur, observe à travers les feuilles d'une plante dans le film Les charnelles.

Les charnelles

Après “La Saignée” et “La Rose Ecorchée”, Le Chat qui Fume continue dans sa démarche de réhabilitation du cinéaste français Claude Mulot en éditant dans un somptueux coffret Blu-Ray/UHD un film simili-érotique titré “Les Charnelles”, mais avant tout, un long-métrage considérablement plus faible que les deux autres.


Une femme blonde gît dans une grange plongée dans la pénombre, seule la lumière de la lune vient éclairer le visage et la poitrine ensanglantée de la victime, scène du film Les week-ends maléfiques du Comte Zaroff.

Les week-ends maléfiques du Comte Zaroff

Le descendant du diabolique Zaroff se bat contre ses propres démons et les tendances sadiques de sa lignée. Voilà en somme le programme de cette revisite Bis, horrifique et érotique du classique américain des années trente, proposé dans une restauration en 4K par le Chat Qui Fume.


Sur fond noir, deux mains de femmes attrapent les reins d'un dos d'homme sur lequel est tatouée une divinité japonaise, plan d'un film pinku eiga.

Pinku Eiga, des roses et des épines

Genre emblématique du cinéma alternatif japonais l’appellation Pinku Eiga désigne depuis les années soixante le cinéma érotique nippon. Ce cinéma d’exploitation, à petit budget est cependant loin d’être monolithique. Permettant à toute une nouvelle génération d’artiste de débuter et de s’exprimer librement, l’histoire du Pinku Eiga est émaillé de véritables œuvres politiques et avant-gardistes. Ce sont cinq de ces films hors-normes que proposent Carlotta dans son coffret Blu-Ray et DVD “5 Pink Films”.


Un des sujets des expériences inhumaines du film Le Retour des morts-vivants 3 (critique)

Le Retour des Morts-Vivants 3

Salué par le Prix du public en 1994 au Festival International du Film Fantastique de Gérardmer, Le retour des Morts-Vivants 3 (Brian Yuzna, 1994) s’offre une nouvelle vie grâce à une ressortie Blu-Ray, éditée par Le Chat qui fume. Troisième opus de la franchise, ce nouveau long-métrage s’éloigne du ton comique que pouvait avoir ses ainés, pour s’engouffrer pleinement dans le romantisme et le gore. Tu les aimes mes tripes apparentes ? Romeo + Juliet […]


Savage Weekend

Resorti chez Artus Film, il est temps de tronçonner en faisant pas genre le Savage Weekend de David Paulsen, slasher what the fuck qui rejoint de ce pas notre catégorie Cinébide. Halloween chez les Redneck Le cinéma d’exploitation – paix à son âme – aura laissé dans l’histoire du cinéma davantage d’affiche de films magnifiques que de films magnifiques. Ne vous laissez pas duper par celle, somptueuse, du Savage Weekend (David Paulsen, 1979) que resort […]


Wet Woman in the Wind 1

Deuxième film présenté à l’Etrange Festival appartenant à l’anthologie de la Nikkatsu visant à rendre hommage au roman porno – série de films à caractère érotique, assez libres dans leur forme ou les thèmes abordés, très populaire dans les années 1970 – Wet Woman in the Wind est une œuvre singulière et attachante dont on vous parle sur Fais Pas Genre en bon lubriques que nous sommes ! Prends-moi si tu peux ! Bien qu’il soit une commande – […]


Bananes Mécaniques

Reconnu mondialement pour Exhibition (1975), fameux documentaire sur le monde de la pornographie, Jean-François Davy est également l’inventeur d’un tout petit genre cinématographique, la comédie paillarde, par le biais d’une trilogie dont Filmédia nous permet de découvrir le premier volet, Bananes Mécaniques. Un titre élégant, évocateur, et volubile comme je les aime. Primeurs lubriques Il convient de le préciser pour éviter toute déception : non, Bananes Mécaniques n’est pas une parodie porno d’Orange Mécanique. D’ailleurs ce n’est […]


Underwater Love

Comme chaque année, notre bien-aimée Arte nous livre une sélection de sa pêche aux insolites, et ce au détour de sa fameuse case trash. Diffusée chaque samedi après minuit, cette plage horaire est spécialement conçue pour les fans de cinéma bis et autres étrangetés. Des expériences déroutantes, avec des films barrés et singuliers qui vont du gore, à l’expérimental et jusqu’à l’érotique. Underwater Love lorgne plus du côté de l’érotique puisque ce petit film fantastique […]


Meet the Feebles 2

A l’occasion du dossier que l’on consacre ce mois-ci au genre bien à part du film de marionnettes, retour sur ce petit joyau culte irrévérencieux signé par un certain Peter Jackson. On ne vous apprendra pas que bien avant son incroyable carrière de nabab d’Hollywood, le néo-zélandais s’était d’abord fait un nom dans le cinéma de genre bien dégueulasse. Remarqué en 1987 où il termine son Bad Taste, Peter Jackson réalise deux années plus tard […]