La Lucarne

Aujourd’hui, faire un webzine sur le cinéma sans parler de ce qui boue à l’intérieur des petits écrans serait problématique. De même qu’aujourd’hui, faire un webzine sur le cinéma de genre sans parler des séries-télévisées le serait tout autant. Parcourez la Lucarne pour découvrir nos chroniques de séries tv d’un mauvais genre.


Le Problème à trois corps • Saison 1   Mise à jour récente !

Lorsque David Benioff et Daniel Brett Weiss, les créateurs de la série Le trône de fer (2011-2019), ont annoncé, avec Alexander Woo, l’adaptation d’un roman de hard science multi-primé, les amateurs de ce type bien spécifique de science-fiction ont légitimement pu avoir des sueurs froides. En effet, transposer un genre plutôt aride et pointu en un spectacle grand public accessible au quidam peut signifier pour le puriste un intolérable abâtardissement de l’œuvre.

Le problème à trois corps netflix

Plan rapproché-épaule sur le cow-boy squelette La Goule, sur fond de ruines dans le désert, dans la saison 1 de la série Fallout.

Fallout • Saison 1

Après le succès de “Last of Us” (2023) chez HBO, les adaptations de jeux vidéo post-apocalyptiques semblent avoir la côte puisque avant “Borderlands” (Eli Roth, 2024), c’est au tour de “Fallout” (2024) d’hériter d’une adaptation sérielle, chez Amazon Prime cette fois-ci. Une adaptation fidèle, mais qui n’évite pas certains malentendus vis-à-vis de son matériau de base.


X-Men (1992)

La sortie récente de la série animée “X-Men ‘97” (Beau DeMayo, 2024) est l’occasion rêvée de revenir sur celle qui la précède : “X-Men” (Mark Edward Edens, Sidney Iwanter & Eric Lewald, 1992-1997) ! Cinq saisons et soixante-seize épisodes où bien avant les films de Bryan Singer, nous avons appris à connaitre Wolverine, Tornade, Magnéto et tant d’autres…

Plan rapproché-épaule, décadré, sur Wolverine qui sourit dans la série d'animation X-Men.

Kate Winslet en présidente, assise dans une salle luxueuse, les mains jointes, attentive ; derrière elle, cinq drapeaux du pays fictif de la série The Regime.

The Regime

Pour sa troisième incursion chez HBO après “Mildred Pierce” (Todd Haynes, 2011) et “Mare Of Easttown” (Brad Ingelsby, 2021), Kate Winslet frappe fort avec “Le Régime” (Will Tracy, 2024) qui n’est pas une anthologie de recettes minceur, mais un miroir dressé à nos régimes démocratiques vacillant.


De Grâce

Arte aura bien réussi son année 2023 en ce qui concerne la production francophone, et attaque 2024 avec la même énergie avec De Grâce (Maxime Grupaux & Baptiste Fillon), un polar aux accents de tragédie grecque où brillent des comédiens parmi lesquels Olivier Gourmet. Une réussite formelle mais pas que…

Plan rapproché-épaule, en clair obscur sur un Olivier Gourmet pensif et sombre, au volant de sa voiture, dans la série De Grâce produite par Arte.

Plan rapproché-poitrine, désaxé, sur Peri Baumeister dans la série The Signal ; elle est dans un vaisseau spatial, dirigeant ses yeux vers l'extérieur avec appréhension, et tentant d'écouter quelque chose dans des écouteurs qu'elle tient contre ses deux oreilles.

The Signal

Netflix dégaine The Signal (Florian David Fitz, Nadine Gottmann & Kim Zimmermann, 2024), la dernière série allemande de son catalogue, qui a de très grosses ambitions à défendre. Retour sur cette série aux accents très spielbergiens que personne n’attendait pas mais qui devrait vous surprendre et vous tenir en haleine !