Tuning attrape le bras d'une belle danseuse, qui le regarde inquiète ; tous deux font face à un mur gris ; scène du film Bayan Ko.

Bayan Ko

Si nous connaissons Le Chat Qui Fume en ces lignes pour son exploration du cinéma de genres italien, le matou propose par ailleurs de se pencher sur une filmographie autrement moins envisagée : le septième art philippin. Son metteur en scène phare, Lino Brocka, est mis à l’honneur avec une édition limitée de Bayan Ko (1984) un pamphlet violent contre le régime du Commandant Marcos, hésitant entre le pur film politico-moral et un thriller sec à l’orée du documentaire.


Plan rapproché-épaule sur Kévin Mishel, dans une fête baignée dans une lumière rouge, où il regarde le plafond ; plan issu du film Hors du monde de Marc Fouchard.

Marc Fouchard, hors du monde

Nous nous sommes entretenus avec Marc Fouchard à l’occasion de la sortie en salles ce jour de son deuxième long-métrage, « Hors du monde » portrait intime d’un serial killer compositeur de musique.


[TOPS] Les films qui font pas genre de 2021 selon…

Si la rédaction vous a déjà donné son avis sur les films qui ont marqué son année 2021 (ICI) et que les lecteurs sont invités à le donner sur notre page Facebook tout au long du mois de janvier, nous avons aussi décidé de renouveler notre désormais traditionnel appel aux cinéastes, producteurs.trices, acteurs.trices, exploitants.tes, distributeurs.trices, critiques etc. qui font et feront le cinéma de genres français d’aujourd’hui comme de demain. Nombreux ont donc répondu à […]


EVENEMENT FPG! – Partenariat « Aux Frontières du Méliès » (Montreuil)

Fais pas Genre ! est très heureux d’inaugurer en ce début d’année, un nouveau partenariat avec le Cinéma Le Méliès de Montreuil (93) pour la saison 2022. Les rédacteurs.trices de Fais pas Genre – Le Webzine de tous les cinémas de genres interviendront régulièrement en salle dans le cadre de la programmation « Aux Frontières du Méliès » ! On inaugure ce rendez-vous dès ce samedi 8 Janvier à 21h avec la projection de #Hurlements de Joe […]


[TOP10] Les Films qui n’ont pas fait genre en 2021

Une nouvelle année qui commence c’est surtout l’occasion de regarder en arrière pour livrer les habituels TOP10 et désigner le film qui « fait pas genre » de l’année. Chacun.e des rédacteurs/trices a dû choisir les 10 films qui, pour lui/elle, « n’ont pas fait genre » en 2021 parmi ceux qui répondent aux critères de notre ligne éditoriale, et seulement ceux-là. Voici donc le TOP10 des films qui font pas genre de 2021 !


La jeune Encanto observe étonnée un cristal vert fluo qu'elle tient brisé dans ses mains ; scène du film Encanto, la fantastique famille Madrigal pour notre article sur Disney 2021.

[BILAN 2021] Disney, dans l’ombre de Pixar

Après une année 2020 où les films Pixar firent office de lueurs dans la nuit ce que l’exercice 2021 a surtout mis en lumière, c’est à quel point les productions de Disney Animations Studios étaient plus que jamais condamnées à résider dans l’ombre de celles du studio à la lampe. 


Gros plan sur le visage de Liv Ullmann, les yeux rougis, le regard interrogateur ; face à elle un homme dont nous ne voyons que l'épaule gauche, en amorce ; plan issu du film L'œuf du serpent.

L’Œuf du serpent

En 1977, Ingmar Bergman traverse une dépression, est en exil en Allemagne, et manifestement, il a envie de le faire sentir à tout le monde : critique de sa vision cauchemardesque de l’Allemagne pré-nazie, L’oeuf du Serpent proposé en combo Blu-Ray/DVD par Rimini Editions.


Sur fond de brume et de feuillages épais au sol, la silhouette d'un homme vu de dos, en contre-jour, portant une hache ; plan issu du film In the earth.

In the Earth

Dans la lignée de A Field in England (2013) et Kill List (2011), le britannique Ben Wheatley renoue avec le folk horror. Sous forte influence seventies, il replonge dans l’épouvante psyché pour parler de la mort d’un vieux monde bousculé par une pandémie. Présenter – en première française – en clôture des 10 ans du PIFFF, In The Earth est un petit bijou primitif et généreux qui prend une direction inattendue, pour plonger radicalement dans le pur délire psychotonique. Fortement déconseillé aux épileptiques…


Nicolas Cage assis sur le perron vieillot de sa maison en bois perdue dans la forêt, face à son cochon, Pig, qui renifle le sol.

Pig

Ancien chef étoilé vivant en quasi-ermite dans les forêts d’Oregon, Rob Feld se voit contraint de sortir de sa retraite sauvage lorsque sa truie truffière est kidnappée. Sous ce pitch à la fois saugrenu et simple, se cache peut-être un des tous meilleurs rôles de l’éternel flamboyant Nicolas Cage.


Un homme portant une lampe torche scrute le sol devant un mur où un crâne de taureau est dessiné en mode tribal ; scène du film Books of blood.

Books of Blood

Books of Blood (Brannon Braga, 2021) retranscrit sous forme d’anthologie et en long-métrage, une sélection de récits horrifiques de Clive Barker. Si le passage de l’écrit au visuel avait réussi à Hellraiser (1987) qu’en est-il de cette nouvelle adaptation dont Barker est le producteur ?


Quatre Gremlins méchants chantent des chants de Noël, lisant la partition ; ils sont dans un jardin enneigé, derrière eux, une clôture en bois.

Gremlins

Pour terminer en beauté notre calendrier de l’avent riche de vingt-quatre films qui font pas genre, il fallait finir en fanfare : quoi de mieux alors que de revenir sur Gremlins (Joe Dante, 1984) ?


Plan d'ensemble nocturne sur la grande maison du film Black Christmas (2006) copieusement décorée en guirlande de Noël.

Black Christmas (2006)

Comme chaque année apporte son lot de reprises de All I Want For Christmas Is You de Mariah Carey ou d’autres tubes de Noël, le cinéma de genre a fait du recyclage une seconde nature : on poursuit notre calendrier de l’avent sanguinolent avec une critique du premier remake de Black Christmas (Bob Clark, 1974), réalisé en 2006 par Glenn Morgan.