Festival de Cannes


Furiosa

Neuf ans après “Mad Max : Fury Road” et deux ans après Trois Mille ans à t’attendre, George Miller revenait cette année à Cannes pour présenter son tant attendu prequel consacré à l’impératrice Furiosa. Cette « Saga Mad Max » comme l’annonce son sous-titre nous a beaucoup surpris dans son contenu et sa forme. Mais s’il y a bien quelque chose qui ne nous étonne plus, c’est que le résultat est, une fois encore, éblouissant.

Furiosa Mad Max Anya Taylor Joy George Miller

Dans une rue sombre et pluvieuse, une statue d'homme qui lit, issue du film Megalopolis présenté au Festival de Cannes 2024.

[Carnet de Bord] Festival de Cannes 2024 • Bilan, Tops et Palmarès

Le festival de Cannes s’est achevé samedi dernier sur un palmarès sans fausse-note – mais aussi sans surprise – couronnant Anora de Sean Baker, et concluant une édition brinquebalante, pour ne pas dire assez triste. De films malades proliférants à films en ruine, il y avait cependant matière à réfléchir…


[Carnet de Bord] Festival de Cannes 2024 • Jours 7-10

Retour sur nos trois derniers jours cannois, avant de conclure une fois le palmarès connu. Entre des auteurs très aimés et donc attendus – Carax, Cronenberg, Gomes – et jeunes qu’on attendait de voir transformer l’essai – Poggi et Vinel, Sean Baker – le programme était encore chargé.

Vincent Cassel et Cécile de France, en pleine nuit, éclairés par un phare de voiture, dans la nature.

Les trois protagonistes masculins du film Les colons au pied d'une montagne, à cheval, sous un ciel brumeux et gris.

Les Colons

Film chilien, mais co-produit entre autres par la France, la Suède ou Taïwan, Les Colons (Felipe Gálvez Haberle, 2023) est résolument dévoué à l’analyse de l’Histoire de son pays. Avec férocité et sans concessions, ce premier long-métrage nous entraine dans des questionnements universels, qui font encore écho à l’heure actuelle…


[Carnet de Bord] Festival de Cannes 2024 • Jours 4-6

Alors qu’au fil des jours nous nous engouffrons davantage dans le festival, que les débats sont de plus en plus vifs, la fatigue de plus en plus intense, que les courses entre les séances sont de plus en plus rapides, Fais Pas Genre continue sa plongée au coeur du 77e Festival de Cannes et à travers toutes les sélections, à la recherche de pépites comme s’il s’agissait de bons coins à champignons.

Une femme gît nue sur le carrelage d'une salle de bain, des sutures suivent les lignes de sa colonne vertébrale ; elle est au pied d'une silhouette indéfinie portant une longue tunique au motif de serpent, vue de dos ; plan de The Substance de Coralie Fargeat projeté à Cannes.

Adam Driver, sur le balcon d'un immeuble, se penche comme pour se jetter dans le vide ; au dessus de lui, le ciel est jaune comme pour un crépuscule de grande intensité, dans le film Megalopolis sélectionné au festival de Cannes 2024.

[Carnet de bord] Festival de Cannes 2024 • Jours 1 à 3

Retour sur les trois premières journées cannoises où l’on découvrait nos deux plus grosses attentes du festival : “Furiosa, une saga Mad Max” de George Miller et, bien-sûr, “Megalopolis” de Francis Ford Coppola. Au milieu de l’excitation provoquée par ces deux mastodontes, restait-il de la place pour d’autres découvertes ? Réponse en quelques entrées.