semaine de la critique


Alice et Joachim sont assis côte à côté sur un banc dans une cité bosniaque, devant un petit parterre de verdure, scène du film Les héros ne meurent jamais pour notre interview d'Aude Léa Rapin.

Aude Léa Rapin, histoire de fantômes

Présenté à la Semaine de la Critique de Cannes en 2019, Les Héros ne meurent jamais (Aude Léa Rapin, 2020) s’est finalement frayé un chemin en salles entre deux confinements. Aude Léa Rapin y raconte l’enquête étonnante d’Alice (Adèle Haenel) sur les traces de la prétendue vie antérieure de son ami Joachim, une enquête qui les mène jusqu’en Bosnie, pays hanté par les fantômes de la guerre. Analyse d’une nouvelle incursion dans le cinéma de genres français avec sa réalisatrice.


Sicilian Ghost Story

Le film d’ouverture de la dernière Semaine de la Critique cannoise a pris place la semaine dernière dans la compétition du PIFFF. Les réalisateurs Fabio Grassadonia et Antonio Piazza, auteurs du génial Salvo en 2013, continuent à s’intéresser aux sordides histoires de mafia de leurs terres siciliennes en convoquant, cette fois-ci, l’univers du fantastique. Not Your Average Mafia Film La question que posent Fabio Grassadonia et Antonio Piazza interpelle : qu’est devenu le « film antimafia » ? Ce […]