quinzaine des réalisateurs


Los Silencios

Retour sur la fable surnaturelle de Beatriz Seigner sortie au cinéma début avril en France et qui avait précédemment conquis les spectateurs de la Quinzaine des réalisateurs au Festival de Cannes 2018. Des fantômes pas comme les autres Second long-métrage de la réalisatrice brésilienne Beatriz Seigner (après Bollywood Dream, première co-production indo-brésilienne en 2009), Los Silencios est cette fois une co-production brésilienne, colombienne et française sur fond de conflit armé et d’apparitions fantomatiques. Une mère […]


Les Confins du Monde 1

Pas facile de passer après Apocalypse Now (Francis Ford Coppola, 1978) ou Voyage au bout de l’enfer (Michael Cimino, 1978)… Bien sûr, ce n’est pas totalement l’ambition de son auteur, Guillaume Nicloux, mais voir un film français se concentrant sur la perdition d’un soldat au cœur de la guerre d’Indochine, le tout à la Quinzaine des réalisateurs, constitue une suffisante surprise pour qu’on s’y attarde dans nos colonnes. Confirmant la cohérence certaine d’une œuvre, même […]


Climax

Présenté cette année à la Quinzaine des réalisateurs, le nouveau film de Gaspar Noé était sans surprise l’un des événements les plus attendus à Cannes. Presque rien n’avait fuité avant sa présentation au festival, si ce n’est un mystérieux synopsis, et le fait que le film ait été tourné en 15 jours. Au moment de le découvrir, l’excitation était donc pour nous maximum. Elle n’était malheureusement pas aussi forte que la déception ressentie à la […]


Jeannette

Oubliez La La Land (Damien Chazelle, 2017) et ses petites joliesses jazzy, la comédie musicale qui fait vraiment pas genre de l’année est française, délirante, protéiforme, éléctro-métaleuse, aussi dégénérée que gracieuse. Elle est l’œuvre d’un de nos cinéastes nationaux les plus fous : l’inénarrable Bruno Dumont qui décidément ne semble pas vouloir s’arrêter de nous surprendre. Louange des contraires Pour tous les cinéphiles parisiens qui n’ont pas l’occasion de se rendre sur la prestigieuse croisette cannoise au mois […]


Kung Fury 1

Lors de l’annonce de la sélection de la quinzaine des réalisateurs du dernier Festival de Cannes, la présence de Kung Fury fut remarquée comme une ouverture vers un autre cinéma : de genre, fauché, plus à destination d’un public geek que de l’habituel peuple cannois, rarement bienveillant envers tout ce qui gravite à la marge d’un certain cinéma auteurisé. In your balls ! Avant de débarquer sur la croisette, le court-métrage Kung Fury du suédois David […]


P’tit Quinquin 3

Il en aura fallu du temps pour que la série française sorte de sa monotonie, longtemps engluée dans les pâles copies sans âmes des Experts et autres saga de l’été avec Ingrid Chauvin nue. Depuis, bien sûr, Canal+ a pas mal déblayé le terrain en proposant des créations originales qui portent bien leurs noms. Si Arte ne s’était pas spécialement montrée plus timide, la bombe P’tit Quinquin – pour reprendre la formule utilisée en une […]


Ne nous jugez pas vs. We Are What We Are

Une histoire, deux visions. Imaginée à l’origine par le mexicain Jorge Michel Grau pour son premier long métrage, cette fascinante famille de cannibales a eu droit à deux films, très différents de l’un de l’autre, complémentaires pourrait-on dire, même. Le premier, Ne nous jugez pas, est réalisé en 2010 par le cinéaste mexicain, et l’autre, We Are What We Are, est son remake américain, signé Jim Mickle, sorti en 2013. Aujourd’hui, Wild Side distribue ces […]