Paris International Fantastic Film Festival


Un savant fou portant une masque chirurgical ensanglanté et des lunettes à reflet qui empêchent de voir ses yeux, tend sa main au dessus d'un cobaye sur la table d'opération, indéfinissable, mi-organique mi-machine ; scène du film Mad god.

Mad God

Au cours des trente dernières années, Phil Tippett, le grand créateur d’effets spéciaux – la saga Star Wars, Jurassic Park, Robocop, Starship Troopers… – a travaillé dur sur le projet d’une vie, son long-métrage Mad God, un film d’animation expérimental en stop motion se déroulant dans un « monde fantôme de l’humanité ». L’artiste de génie fut récemment mis à l’honneur dans un documentaire de Gilles Penso et Alexandre Poncet. Ce dernier – que nous avions interviewé – dit du film du maître qu’il est une « expérience très difficile à décrire ». Xavier Colon de la programmation du PIFFF va jusqu’à parler de « SFX porn ». Préparez-vous à entrer dans un univers beau, sale et viscérale, habité par des monstres, des scientifiques fous et des cochons de guerre…


Sur fond de brume et de feuillages épais au sol, la silhouette d'un homme vu de dos, en contre-jour, portant une hache ; plan issu du film In the earth.

In the Earth

Dans la lignée de A Field in England (2013) et Kill List (2011), le britannique Ben Wheatley renoue avec le folk horror. Sous forte influence seventies, il replonge dans l’épouvante psyché pour parler de la mort d’un vieux monde bousculé par une pandémie. Présenter – en première française – en clôture des 10 ans du PIFFF, In The Earth est un petit bijou primitif et généreux qui prend une direction inattendue, pour plonger radicalement dans le pur délire psychotonique. Fortement déconseillé aux épileptiques…


Scène du film The Sadness où un jeune homme tente de fuir en moto un groupe d'infectés dans la rue.

The Sadness

Premier film de son réalisateur, Rob Jabbaz, The Sadness est une satire de la société moderne et un petit bijou gore dont la vision peut provoquer des malaises aux spectateurs qui oseraient s’y frotter. Âmes sensibles s’abstenir.


Plan rapproché-épaule sur le personnage de Bull qui regarde devant lui soucieux ; à l'arrière-plan les lumières d'une ville de nuit.

Bull

Près de dix ans après sa dernière réalisation, Paul Andrew Williams, scénariste de The Children (Tom Shankland, 2008) et réalisateur de Bienvenue au Cottage (2008) nous revient avec le féroce et brutal Bull (2021), revenge movie violent et cynique au cœur de la campagne anglaise présenté au PIFFF.


Andrei les yeux exorbités, face caméra, du sang sur la tempe gauche, en fond un tapis en moquette aux motifs viellots, scène du film Why don't you just die.

Why Don’t You Just Die

Avec un peu de retard, on revient le temps d’une critique sur le grand gagnant du PIFFF 2019, l’ovni loufoque Why Don’t You Just Die du russe Kirill Sokolov qui sort en VOD sous l’égide de Wild Side. Meurs, papa, meurs ! Présenté en compétition lors de l’édition 2019 du Paris International Fantastic Film Festival en décembre dernier, Why Don’t You Just Die (Kirill Sokolov, 2020) a conquis les jurés et le public en remportant l’œil […]


Jeffrey Bowyer-Chapman dans le film Spiral (critique)

Spiral

Après avoir produit le remarqué What Keeps You Alive (2018), Kurtis David Harder revient en tant que réalisateur avec Spiral, un film d’horreur à la critique sociale, présenté en compétition au PIFFF 2019. Mon voisin le tueur Le réalisateur, scénariste et producteur canadien Kurtis David Harder, grand habitué des festivals, repasse derrière la caméra pour Spiral (2019), un film qui explore les tensions raciales et homophobes dans une petite ville de campagne. Son dernier long […]


Justin Korovkin dans The Nest (critique du film)

The Nest

Seul film italien de la compétition du PIFFF 2019, The Nest de Roberto de Feo mise tout sur l’ambiance au détriment du rythme, ce qui ne l’empêche pas d’être déjà fortement plébiscité. Maman, tu m’étouffes Les organisateurs du PIFFF Cyril Despontin et Fausto Fasulo commencent leur présentation de The Nest (2019) par un constat alarmant : en neuf éditions, ce n’est que le troisième film italien sélectionné en compétition. Y aurait-il pénurie de productions de […]


Nicolas Cage dans Color out of space (critique du film)

Color Out of Space

Présenté hors compétition en ouverture du Paris International Fantastic Film Festival (PIFFF) 2019, Color Out of Space de Richard Stanley met en scène Nicolas Cage dans un pur délire fantastico-horrifique adapté d’une nouvelle de H.P. Lovecraft. Couleurs fluos, bande son étourdissante et aliens envahisseurs, retour immédiat sur une ouverture en grande pompe ! Il pleut du rose La neuvième édition du PIFFF ne fait pas les choses à moitié. Cyril Despontin (fondateur) et Fausto Fasulo […]


Ils reviennent…

Acclamé et récompensé en festivals, notamment au Paris International Fantastic Film Festival on vous parle enfin d’Ils Reviennent (2017), petite pépite tout aussi brutale que touchante de la réalisatrice mexicaine Issa Lopez.  Au royaume des tigres Le nom ne vous dit peut-être pas grand chose, mais l’écrivaine-réalisatrice-scénariste Issa Lopez n’en est pas à son coup d’essai au cinéma. Son travail est déjà amplement reconnu dans son pays natal, le Mexique, où ses premiers films Efectos […]


Frankenhooker

A l’occasion de sa projection au Festival du Film de Fesses, revenons sur le déjanté Frankenhooker de Frank Henenlotter, relecture du mythe de la créature de Frankenstein, plongée dans les bas-fonds new-yorkais.  Jeffrey, remet nous des glaçons Le mythe de la créature de Frankenstein a de nombreuses fois été adapté au cinéma – nous vous avons déjà parlé d’ailleurs de bons nombres des adaptations de Universal consacrées au fameux monstre – mais a eu le […]


Lords of Chaos 1

Tandis que les salles obscures chantaient à tue-tête Somebody to Love de Bohemian Rhapsody (Bryan Singer, 2018), le PIFFF a préféré se la jouer black metal norvégien en donnant la part belle à Lords of Chaos. À travers ce biopic retraçant l’épopée du groupe Mayhem et de son fondateur Euronymous, Jonas Åkerlund nous livre un jouissif « d’après une histoire vraie » surréaliste de violence et de déviances. Lord of biopic Le pari était osé : adapter Lords of […]