La Nuée


Le visage de Suliane Brahim caché derrière un voile transparent et un un peu opaque dans le film La Nuée.

Just Philippot, esprit de synthèse

Notre dossier déjà conséquent d’Etat des lieux des cinémas de genres français avait tendance à quelque peu tourner en rond autour des mêmes constats, des mêmes espoirs… et des mêmes désillusions. Mais de toute évidence, si 2020 sera une année à oublier, 2021 sera quant à elle mémorable. Car comme Virginie, le personnage principal de La Nuée (Just Phillipot, 2020), le genre à la française a augmenté les doses, fait fructifier son vivier, injecté du sang neuf, édifié ça et là de nouvelles serres. Les sauterelles se multiplient, elles déferlent, elles ont faim. Entretien avec un affamé et son film aussi majeur que prototype.


Harley Quinn, une batte de base-ball derrière sa nuque, pose avec ses coéquipières du film Birds of Prey pour notre article sur les femmes dans le cinéma de genre.

[Bilan 2020] Genre au féminin

Après une année bien mouvementée pour le cinéma (comme pour tout le reste d’ailleurs), il est bon de se rappeler que nous avons aussi parfois eu de quoi nous réjouir. Certes, on ne compte plus les mauvaises nouvelles, les annulations, les décalages… Mais en s’efforçant de regarder 2020 sous d’autres biais : moins pessimistes, moins déprimés, on peut aussi constater une certaine vitalité du cinéma, comme de la société. En particulier pour ce qui concerne les cinémas de genres, et la place remarquable que les figures féminines s’y sont taillées en cette année plus que jamais charnière.


Une femme brune a une mine très inquiète derrière son chapeau d'apicultrice dans le film La nuée.

Projection FPG ! Halloween [AVP La Nuée + Poltergeist] au Ciné St Leu (Amiens)

Fais pas Genre ! est heureux d’être à nouveau partenaire du Ciné St Leu d’Amiens (80) pour présenter ce Samedi 31 Octobre une soirée d’Halloween très spéciale avec deux films au programme. Dès 19h30, vous ferez la découverte en avant-première de La Nuée de Just Philippot, premier film de son réalisateur, auréolé d’une labellisation par la Semaine de la Critique de Cannes 2020. Un film d’horreur français qui mérite le déplacement ! Ensuite, à 21h45, on vous proposera de (re)découvrir Poltergeist de Tobe Hooper, produit par Steven Spielberg.