David Lowery


Le père et Rag marchent sur un sentier dans la forêt, scène du film Light of my life.

Light of my life

On pensait le genre quasi-codifié du « film indépendant américain de genre » monopolisé par le studio A24, mais voilà qu’en l’espace d’un mois, un autre studio américain, Black Bear Pictures, vient emboiter le pas de son homologue et lui proposer de faire famille. Après The Rental (Dave Franco, 2020) sorti en début de mois, c’est le drame post-apocalyptique Light of my Life (Casey Affleck, 2020) qui nous intéresse ici. Repentir Si l’état du cinéma indépendant américain […]


A Ghost Story 2

Le « petit bijou » annoncé du cinéma indé américain arrive enfin sur nos écrans précédé d’une réputation plus qu’élogieuse, et plus d’un an après sa sortie sur les écrans américains. S’il n’est pas le film d’amour le plus bouleversant de l’année annoncé par certains, il n’en reste pas moins une belle curiosité, plus ample et ambitieuse que ce que pourrait laisser entendre ses atours de truc chic. Revoir Après sa version de Peter et Elliot […]