Shadowz


Aya Cash et Josh Ruben nous regardent droit dans les yeux, devant une fenêtre dont les rideaux blancs sont tirés : tous deux ont un doigt sur la bouche pour nous dire de se taire ; plan issu du film Scare me.

Scare Me

Si vous faites partie de la génération Y (les millenials en anglais) – en gros si vous êtes né, comme nous, entre 1980 et 1995 – vous vous souvenez peut-être de la série originale Fais-moi peur diffusée dès 1993 dans Les Minikeums sur France 3, une série d’anthologie dans laquelle des gamins se racontaient des histoires d’horreur autour d’un feu de camp. Le premier long-métrage de Josh Ruben Scare Me en reprend vaguement l’idée, mais avec des adultes cette fois, et devant un feu de cheminée.


Amanda Fuller passe un casting dans une pièce dans la pénombre ; devant la caméra, elle est éclairée par un seul projecteur circulaire ; scène du film Starry Eyes.

Starry Eyes

Enfin disponible en France via la plateforme Shadowz, Starry Eyes (Kevin Kölsch et Dennis Widmyer, 2014) fera passer l’envie à quiconque de tenter sa chance à Hollywood. Retour sur une pépite méconnue du body horror à ne manquer sous aucun prétexte.


Un homme chauve et à la peau grise, squelettique, se tient debout, intrigué, dans un laboratoire, scène du film Depraved.

Depraved

Disponible depuis le 30 octobre en exclusivité chez notre partenaire Shadowz, Depraved (Larry Fessenden, 2019) transpose le mythe de Frankenstein à l’époque contemporaine, sans pour autant en être une énième adaptation ennuyeuse.


Le guerrier à l'armure et masqué du film The Head Hunter pose au milieu d'une forêt grise et brumeuse.

The Head Hunter

La plateforme de screaming Shadowz dévoile une prise alléchante avec The Head Hunter (Jordan Downey, 2018) inédit en salles en France mais aussi disponible dans les bacs chez ESC Distribution. Que vaut cette curieuse tentative de faire rimer fantasy soignée et micro-budget ?


Un individu face à une échelle d'égouts, dont le visage est recouvert par une masse monstrueuse rose, scène du film Mercy Black.

Mercy Black

Sorti directement sur Netflix outre-atlantique, la nouvelle production d’horreur indépendante estampillée Blumhouse, Mercy Black (Owen Egerton, 2020) sort chez nous sur Shadowz, la toute nouvelle plateforme de SVOD spécialement dédiée aux cinémas d’horreur et fantastique et dont nous sommes partenaires. A cette occasion, retour sur ce film qui répond parfaitement au cahier des charges habituel des productions Jason Blum.


Angoissante image en noir et blanc et fish eye, une équipe de médecins se penche sur un malade dans un bloc opératoire, scène du film L'opération diabolique.

L’Opération Diabolique

Le catalogue de la plateforme de screaming Shadowz ne contient, contre toute attente, pas que du cinéma horrifique. Elle permet entre autres de découvrir ou redécouvrir cette merveille de thriller anxiogène, à la lisière du fantastique, qu’est Seconds, plus connue chez nous sous le nom de L’opération diabolique (John Frankenheimer, 1966). Nouveau look pour une nouvelle vie Les premières images déformées de l’impressionnant générique concocté par Saul Bass et les notes lancinantes de la musique […]


Le Beau-Père 1

Chef-d’œuvre du thriller américain des années 1980 en milieu WASP, l’éditeur Elephant Films nous propose de redécouvrir Le Beau-Père (Joseph Ruben, 1987) film tombé peu à peu dans l’oubli dans nos contrées en dépit de son statut culte outre-atlantique. Critique. Notre Belle-Famille La banlieue américaine (suburbs) est un cadre idyllique, propice au développement d’histoire angoissante ; de par son symbole du rêve américain et de son conformisme urbanistique, elle offre un miroir déformant de la […]


Linda personnage principal de Next of Kin (critique du film de 1982)

Next of Kin 1

Le Chat qui Fume continue son exploration du cinéma de genres australien avec l’un de ses plus emblématiques représentant, le très efficace Next of Kin (Tony Williams, 1982) édité en Blu-Ray. Le Manoir de Maman Le cinéma australien en tant que tel reste assez jeune, puisque c’est seulement en 1981 qu’un texte de loi va permettre la constitution d’une véritable industrie cinématographique australienne perenne, grâce à à la mise en place de crédits d’impôts conséquents. […]


Cassandra Delaney dans le film Fair Game de 1986 (critique)

Fair Game 1

Édite récemment par Le Chat qui Fume, Fair Game de Mario Andreacchio, série B australienne du milieu des années 80, veut se placer dans la droite lignée de glorieux aînées – Mad Max (George Miller, 1979) et Wake in Fright (Ted Kotcheff, 1971) en tête – sans pour autant atteindre leur puissance de frappe. Il n’en reste pas moins un film d’action efficace, fauché mais souvent inspiré, gagnant en subtilité par son beau personnage féminin […]


Razorback 1

Carlotta continue de nous offrir des éditions prestigieuses de série B qu’il convient de (re)découvrir. Focus sur celle apportée à l’un des classiques du film de genre australien, Razorback (Russel Mulcahy, 1984), où il est question, entre autres, d’un sanglier géant tueur. Cochon qui s’en dédit Alors que Le Chat qui Fume nous mijote pour les mois à venir plusieurs éditions attendues de titres tous droits venus d’Australie, l’éditeur Carlotta prend les devants en sortant […]


La Trilogie Hellraiser 1

ESC dédie un travail incroyable aux trois premiers volets de la saga Hellraiser (1987-1992), ici pour la première fois en Blu-Ray, et avec plusieurs éditions au choix selon les budgets ayant la particularité d’avoir vu le jour grâce à une campagne de crowdfunding. Par-delà le bien et le mal Une collectionnite saupoudrée de nostalgie s’est visiblement emparée du marché de l’édition. Souvent pour notre plus grand plaisir, la mode est aux éditions ultimes, ultra-collector, truc-de-fou-définitif-même-au-paradis-t’en-trouveras-pas-une-mieux-frère et j’en […]