Festival


En haut des marches d'un cinéma, vu en contre-bas et de dos, la silhouette du tueur dans le film Al morir la matinée.

Al Morir la Matinée

Le festival Grindhouse paradise se permet une petite excursion en terres espagnoles avec le premier long de Maximiliano Contenti, Al morir la matinée (2020), mélange suranné de slasher et de giallo qui se déroule dans l’ambiance ouatée d’un vieux cinéma.


A gauche, nous voyons les jambes d'une femme, de dos, qui tient dans la main une serpe ensanglantée ; à droite, sa victime apeurée, une jeune femme aux cheveux longs, les mains sur le sol d'une pièce qui ressemble à un salon vide ; scène du film The queen of black magic.

The Queen of black magic 

Le festival Grindhouse Paradise nous a offert une jolie séance de trouille nocturne avec The Queen of black magic (Kimo Stamboel, 2019) film possédant tous les éléments du film d’horreur parfait d’après minuit. Remake du film éponyme de 1981, ce long métrage nous entraine sur les terres indonésiennes pour une petite initiation à la magie noire.


Plan rapproché-épaule sur Eve qui hurle, les traits de son visage sont défaits par une angoisse mêlée de folie dans le film Hunted.

Hunted

Présenté en séance d’ouverture du festival Grindhouse Paradise de Toulouse et déjà passé l’an dernier par L’Étrange Festival, Hunted (Vincent Parronaud, 2021) est un survival forestier balisé par des concepts connus du rape and revenge – l’histoire d’Eve, jeune femme victime d’un maniaque qui la poursuit à travers une immense forêt pour en faire la star non consentante de son prochain snuff movie – mais qui surprend par ses pas de côté vers une représentation fantastique proche du conte.


Nicolas Cage dans Color out of space (critique du film)

Color Out of Space

Présenté hors compétition en ouverture du Paris International Fantastic Film Festival (PIFFF) 2019, Color Out of Space de Richard Stanley met en scène Nicolas Cage dans un pur délire fantastico-horrifique adapté d’une nouvelle de H.P. Lovecraft. Couleurs fluos, bande son étourdissante et aliens envahisseurs, retour immédiat sur une ouverture en grande pompe ! Il pleut du rose La neuvième édition du PIFFF ne fait pas les choses à moitié. Cyril Despontin (fondateur) et Fausto Fasulo […]


Evenement FPG! – Summer Monster Festival

  Fais pas Genre ! est heureux de s’associer à la première édition du “Summer Monster Festival” qui aura lieu le 1er Novembre prochain à La Marbrerie de Montreuil. Toutes les infos : Tu aimes les monstres ? Tu veux vivre une expérience exceptionnelle, atypique, hors norme ? Rendez-vous le 1er novembre à la Marbrerie pour mener ta propre quête du monstre ! Suis les pas d’Arno Rack, concepteur d’horreur en tout genre qui te […]


Factory

Après Freaks (Adam B. Stein & Zach Lipovsky, 2018), Lords Of Chaos (Jonas Akerlund, 2019) et Tous Les Dieux du Ciel (Quarxx, 2019) que nous avions déjà aperçus à Gérardmer ou au PIFF, il est temps de se consacrer pleinement à la compétition officielle de l’édition 2019 des Hallucinations Collectives. On commence avec Factory (Zavod en version originale) de Yuri Bykov. Octobre Gris Russie, à notre époque. Rachetée après l’effondrement de l’URSS par un oligarque […]


What Keeps you Alive 1

Un couple lesbien part fêter son anniversaire de mariage dans un chalet isolé en forêt. Mais pas de chance : l’une des deux est une meurtrière au sang-froid, habituée des arnaques à l’assurance-vie. Présenté en hors-compétition au PIFFF 2018, la première réalisation en solo de Colin Minihan séduit sur tous les points, pour une plongée dans un thriller cruel mené par deux actrices d’exception. Massacrons-nous dans les bois Colin Minihan n’est pas inconnu au bataillon du […]


Le Retour des Morts Vivants 5

A l’occasion de sa ressortie en Blu-Ray dans un sublime cadeau de noël signé Le Chat qui Fume, retour sur un classique de la série B : Le Retour des Morts Vivants de Dan O’Bannon qui se voulait originellement une suite directe au chef-d’œuvre de George Romero, La Nuit des Morts Vivants (1968). Cervelle servie sur son lit d’hémoglobine coagulée A l’origine, c’est le réalisateur Tobe Hooper – Massacre à la Tronçonneuse (1974), Massacres dans le […]


Mise à Mort du Cerf Sacré

Présenté au 70ème Festival de Cannes et lauréat du prix du scénario, le nouveau film du réalisateur grec Yorgos Lanthimos a de quoi intriguer. Fais Pas Genre se plonge pour vous dans ce thriller élégant et protéiforme, cinquième film d’un auteur singulier. Le Prix du Sacrifice Qu’on se le dise : Mise A mort du cerf sacré est un film qui divise, en d’autres termes, à ne pas mettre entre toutes les mains. Le cinéaste grec […]


Cold Skin 2

A l’occasion des 50 ans du festival de Sitges, l’Etrange Festival rend hommage à la manifestation catalane et propose par la même occasion l’avant-première mondiale de Cold Skin, le nouveau long-métrage du français Xavier Gens. Fais Pas Genre vous en dit plus sur le nouveau film du réalisateur de Frontière(s) (2007) Isolation lovecraftienne Adaptation du roman de Albert Sanchez Piñol, Cold Skin raconte l’histoire d’un officier météorologique envoyé sur une île en Antarctique au lendemain […]


Low Life

L’Étrange Festival est l’occasion de découvrir chaque année les talents naissants qui façonneront peut-être le cinéma de genre de demain. La 23ème édition ne fait pas exception avec la présence en compétition de Low Life, premier film de l’américain Ryan Prows, traçant l’épopée de personnages liés à un trafic humain. Barré et pulp à souhait, Low Life pourrait bien être l’une des meilleures surprises de la compétition. Viva el Monstruo ! Au cœur de la cité […]


Le Caire confidentiel 1

Grand Prix à Sundance, Grand Prix au festival du film policier de Beaune, Le Caire confidentiel est un de ces polars qui nous réconcilie avec le tout venant de la production mondiale. Critique d’un brûlot ambigu et amer. Pas de printemps pour Noureddine Tarik Saleh n’en est pas à son coup d’essai puisque son premier film, l’animé Metropia, bénéficiait des guest-stars Vincent Gallo ou Juliette Lewis pour les voix. Toutefois, la notoriété du cinéaste suédois […]


Le Marteau des Sorcières

J’aime bien les films qui suintent l’injustice et le désespoir, les happy endings c’est rigolo trente secondes mais la vie ne fait pas de cadeaux. À plus fortes raisons quand vous êtes une femme au XVIIe et que l’Inquisition cherche à en cramer le plus possible sous prétexte de chasse à la sorcière. Ça tombe plutôt pas mal, le festival des Hallucinations Collectives nous a gratifiés d’une projection exceptionnelle du Marteau des Sorcières (1969) du […]