Maureen O'Hara et Clark Gable enlacés dans le film Autant en emporte le vent.

Les plateformes sont-elles les nouveaux censeurs ?

La récente polémique autour du retrait (puis du retour) de Autant en Emporte le Vent (Victor Flemming, 1939) de la nouvelle plateforme HBO MAX – détenue par le groupe Warner Bros – s’ajoute à une flopée de cas similaires déjà constatés chez ses principaux concurrents. L’occasion alors, d’essayer de répondre à la question que tout le monde se pose : les plateformes sont-elles (vraiment) les nouveaux censeurs ?


Un jeune soldat américain accroupi, torse nu, dans l'herbe vietnamienne, tient quelqu'un en joue dans le film Da five bloods.

Da Five Bloods

Le nouveau film de Spike Lee, sorti directement sur Netflix, narre l’histoire des soldats noirs-américains envoyés au Vietnam. Retour critique sur ce film tout autant indispensable que déroutant.


Portraits en mosaïque de la réalisatrice Zoé Wittock et de la productrice Anaïs Bertrand pour notre interview.

Zoé Wittock & Anaïs Bertrand, au coeur de la machine

L’une est réalisatrice, l’autre productrice et toutes deux signent avec Jumbo un étonnant premier film : de ceux qu’on dit “inclassables”, “différents”, “étranges” et “Hybrides”. Soit, tout ce que l’on aime et recherche en ces lieux. Nous avons pu discuter longuement avec Zoé Wittock et Anaïs Bertrand, dans le cadre de notre état des lieux des cinémas de genres français. 


Caché derrière un pan de mur, Humphrey Bogart, l'arme au poing, observe un malfrat à l'arrière-plan, scène du film Tokyo Joe.

Tokyo Joe

Avec Tokyo Joe, édité en Blu-Ray/DVD par Sidonis, Humphrey Bogart embarque pour un Japon tout juste sorti de la guerre, pour y retrouver son tripot, ses amis et son amour. Dans une ambiance qui n’est pas sans rappeler un autre de ses films culte, la plus hard-boiled des figures hollywoodiennes va finalement se retrouver piégé dans les combines d’un Yakuza.


Phil Tippett travaille une maquette, seul assis dans un atelier cerné par des éclairages de cinéma.

Phil Tippett, des rêves et des monstres

Après Ray Harryhaussen, le titan des effets spéciaux (2011) et Le Complexe de Frankenstein (2015), le duo de réalisateurs-critiques formé par Alexandre Poncet et Gilles Penso, revient aux affaires, prolongeant leur champ de recherches et de fascinations pour les créateurs de monstres, avec le documentaire consacré à Phil Tippett, légende du stop-motion et des effets-spéciaux.


S, jouée par Souhir Ben Amara, est assise dans un environnement indicernable,elle regarde vers la droite d'un air inquiet, elle tient une pomme croquée dans la main, scène du film tunisien Sortilège.

Concours DVD – Sortilège

Fais pas Genre ! est très heureux de s’associer à nouveau avec Potemkine Films pour vous faire gagner 3 DVD du film Sortilège de Ala Eddine Slim !


Gros plan sur le visage de Carroll Baker dans la pénombre, pour notre critique du film Le couteau de glace.

Le couteau de glace

Nouvelle entrée dans le catalogue flamboyant des giallis du Chat qui fume, Le couteau de glace (Umberto Lenzi, 1972) passe sous le crible critique de Fais Pas Genre. 


Le guerrier à l'armure et masqué du film The Head Hunter pose au milieu d'une forêt grise et brumeuse.

The Head Hunter

La plateforme de screaming Shadowz dévoile une prise alléchante avec The Head Hunter (Jordan Downey, 2018) inédit en salles en France mais aussi disponible dans les bacs chez ESC Distribution. Que vaut cette curieuse tentative de faire rimer fantasy soignée et micro-budget ?


Une patte de monstre sur la bouche d'une jeune femme blonde apeurée, scène du film Hell Night.

Hell Night

Quand on évoque les films d’horreur de la fin des années 70 au début des années 80, le mot slasher vient très vite à l’esprit. Dans cette avalanche de tueurs patibulaires, de morts sanglantes et d’adolescents courant dans tous les sens, Hell Night, (Tom DeSimone, 1981) se situe pile au milieu de la tempête. Et si ce film tout juste sorti en Blu-Ray chez Rimini était un cas d’école pour évoquer le slasher 80’s ?


Le vaisseau du film Disney Le trou noir flotte au-dessus de la Terre.

Le Trou Noir 2

On continue d’explorer le catalogue de Disney+ à la recherche des pépites plus confidentielles qui le composent. Parmi celles-ci, ce serait hérésie de passer à côté d’un film aussi culte que Le Trou Noir (Gary Nelson, 1979), drôle de long-métrage de science-fiction qui surfe sur les canevas de la SF populaire de l’époque tout en s’en libérant par sa bizarrerie assumée et son rythme envoûtant.


Le justicier de New-York

Le justicier de New-York (1985) ou quand Charles Bronson et le cinéaste Michael Winner rempilent pour mettre les bouchées triples et nettoyer la lie de la société au bazooka : critique d’un Death Wish 3 qui sort en Blu-Ray chez Sidonis Calysta.


Toute la bande des Muppets dans un décor fleuri, avec un fond bleu et orange reprenant des motifs amérindiens.

Les Muppets, une vie sans fils

Propriété de la Walt Disney Company depuis 2004, les Muppets de Jim Henson font également partie de l’offre proposé par la nouvelle plateforme du groupe Disney+. L’occasion de (re)découvrir des productions cinématographiques et télévisuelles hors du commun, et qui n’étaient visibles dans l’Hexagone que par le biais d’imports italiens et/ou anglais. De Les Muppets, ça c’est du cinéma (James Frawley, 1979) à la série The Muppets (Bill Prady et Bob Kushell, 2015-2016), en passant par L’île au trésor des Muppets (Brian Henson, 1996) et Noël chez les Muppets (Brian Henson, 1992), vous n’avez aucune excuse pour ne pas vous (re)plonger dans ces œuvres drôles, tendres, et sacrément animées.


Le Bandit Masqué, l’Indien, Otta Benga, Luigi,, le Mystique et Charles Darwin au bord d'un lac au creux des montagnes, scène du film The Fall.

The Fall

Disponible sur la plateforme de screaming Shadowz, mais pourtant bien loin de faire peur, The Fall (Tarsem Singh, 2006) porte en lui un film d’aventure foutraque et iconoclaste doublé d’une vive réflexion sur l’intérêt-même de raconter des histoires.