netflix


Un nourrisson humain à museau d'animal dort dans les bras d'une infirmière dans la série Sweet Tooth.

Sweet Tooth – Saison 1

Must-see selon tous vos amis en terrasse qui n’ont vu que les premiers épisodes, la série Sweet Tooth (Jim Mickle, 2021), adaptée d’un comics DC, fait figure de cas d’école quand il s’agit d’évoquer ces trop nombreuses productions sériels qui appâtent le chaland autour d’un concept et/ou d’une promesse au final non tenue. Qu’on se le dise, ce qui aurait pu/du être un grand film, est indéniablement, au final, une toute petite, mais alors toute petite série.


Gros plan sur le visage d'Amy Adams les cheveux mouillés, derrière un appareil photographique ; son regard n'est pas dirigé vers l'écran de contrôle de l'appareil mais vers l'horizon ; plan issu du film La Femme à la Fenêtre.

La Femme à la Fenêtre

Dès la scène d’ouverture, La Femme à la fenêtre joue la carte de l’honnêteté lors d’un panoramique dans une grande maison new-yorkaise qui laisse apercevoir une scène de Fenêtre sur cour (Alfred Hitchcock, 1954) sur l’écran de télévision. À l’époque, le protagoniste immobilisé en fauteuil roulant joué par James Stewart était convaincu d’avoir assisté à un meurtre dans l’appartement d’en face. Presque soixante-dix ans plus tard, Amy Adams joue ici le rôle d’Anna, une psychologue cloîtrée chez elle car agoraphobe, persuadée d’avoir vu sa voisine (Julianne Moore) se faire poignarder par son mari (Gary Oldman).


Alina, baignée dans une lumière et un ciel sunaturels, touche le museau d'un loup géant dans la série Shadow and Bone : la saga Grisha.

Shadow and Bone : La Saga Grisha – Saison 1

Nouvelle création Netflix, Shadow and Bone : la saga Grisha intrigue par le succès littéraire de ces matériaux d’origine. En effet, la série se base à la fois sur la trilogie littéraire Grisha et sur la duologie Six of Crows, toutes les deux écrites par Leigh Bardugo.


La voiture des Mitchell dans les airs, prête à s'écraser ; elle semble foncer droit vers nous, dans l'habitacle on voit les membres de la famille hurler ; scène du film Les Mitchell contre les machines.

Les Mitchell contre les machines

Premier long-métrage de Michael Rianda et Jeff Rowe, Les Mitchell contre les machines ont bien malheureusement fuient les salles de cinéma pour débarquer directement dans (pratiquement) tous les salons du monde via la plateforme Netflix, ce 30 avril 2021. Si on peut s’attrister de cette arrivée directement dans nos foyers, une chose est certaine : ce nouveau long-métrage issu des studios d’animation Sony veut vous emmener dans un voyage… bien loin de votre canapé.


Deux astronautes, un homme et une femme se penchent sur une machine, intrigués ; entre eux se trouve un robot ; derrière eux, un ciel intersidéral violet ; scène du film Space sweepers.

Space sweepers

Initialement prévu pour les salles obscures avant que la pandémie n’en décide autrement, Space Sweepers a fait ses débuts sur Netflix il y a quelques semaines et ça fait quand même un peu de peine tant le film était clairement destiné à être apprécié sur grand écran. Avec ses 20 millions d’euros de budget, c’est le premier blockbuster sud-coréen qui se déroule dans l’espace, et les effets spéciaux envoient du très lourd. On vous en dit plus.


Mank

Six ans que nous attendions le retour au cinéma du prodige David Fincher, et c’est paradoxalement sur la plateforme où il fit un détour sériel remarqué et remarquable – Mindhunter – qu’il nous revient aujourd’hui. Projet vieux de trente ans, Mank raconte le parcours du scénariste méconnu Herman Mankiewicz et ce qui le mena à écrire le scénario du plus grand film de l’Histoire du Cinéma, Citizen Kane (Orson Welles, 1941). Concentrant une attente démesurée, le film semble avoir surpris son monde, et il est temps pour nous d’y revenir, en vous expliquant pourquoi il mérite sa place dans nos colonnes. Qui plus est, une place de choix.


Robert Pattinson assis sur un des bancs en bois d'une église, se tourne vers derrière lui, jetant un regard sérieux, dans sa main droite, une Bible, scène du film Le diable tout le temps.

Le diable tout le temps

Disponible depuis quelques semaines sur Netflix, Le Diable tout le temps (Antonio Campos, 2020) est l’un des rares films originaux de la plateforme à valoir le (long) coup d’œil, notamment grâce à la performance incroyable de Tom Holland.


Un mage de la série Mages et sorciers s'apprête à jeter un sort, entouré d'une vague d'énergie bleue.

Mages et Sorciers

Après les trois saisons de Chasseurs de trolls (2016-2018) et les deux saisons de Le trio venu d’ailleurs (2018-2019), l’univers des « contes d’Arcadia » se conclut avec la mini-série Mages et sorciers, mise en ligne en ce mois d’août sur la plateforme Netflix. Guillermo Del Toro offre une conclusion épique à ces histoires, tout en réunissant nouveaux et anciens protagonistes autour d’un même combat : sauver, une fois de plus, Arcadia de la destruction.


La fille aux cheveux noirs et à la robe rouge du film The Night Is Short, Walk On Girl se ballade dans un chemin boisé aux arbres jaunes.

The Night Is Short Walk On Girl

Certainement l’un des réalisateurs de films d’animations contemporains les plus intéressants, le nom de Masaaki Yuasa n’est pas forcément très connu du grand public. Une erreur à réparer de toute urgence avec l’un de ses projets les plus accessibles et paradoxalement, les plus parlant quant à son style : “The Night is Short, Walk on Girl” disponible sur Netflix et dont on vous dit ce que l’on en a pensé.


Maureen O'Hara et Clark Gable enlacés dans le film Autant en emporte le vent.

Les plateformes sont-elles les nouveaux censeurs ?

La récente polémique autour du retrait (puis du retour) de Autant en Emporte le Vent (Victor Flemming, 1939) de la nouvelle plateforme HBO MAX – détenue par le groupe Warner Bros – s’ajoute à une flopée de cas similaires déjà constatés chez ses principaux concurrents. L’occasion alors, d’essayer de répondre à la question que tout le monde se pose : les plateformes sont-elles (vraiment) les nouveaux censeurs ?