gore


Psycho Goreman

Le festival Grindhouse paradise s’est offert une petite parenthèse d’humour intergalactique en diffusant le film canadien Psycho Goreman (Steven Kostanski, 2020). L’histoire tourne autour de Mimi, enfant fantasque accompagnée de son frère Luke, qui trouve dans son jardin une pierre magique capable de contrôler un extraterrestre cruel et sanguinaire. Ce scénario vous semble complètement infantile, digne des vieux dessins animés des années 80/90 ? C’est normal, c’est le but totalement assumé de ce long métrage complètement psychédélique. Avec le gore en plus.


Une femme blonde gît dans une grange plongée dans la pénombre, seule la lumière de la lune vient éclairer le visage et la poitrine ensanglantée de la victime, scène du film Les week-ends maléfiques du Comte Zaroff.

Les week-ends maléfiques du Comte Zaroff

Le descendant du diabolique Zaroff se bat contre ses propres démons et les tendances sadiques de sa lignée. Voilà en somme le programme de cette revisite Bis, horrifique et érotique du classique américain des années trente, proposé dans une restauration en 4K par le Chat Qui Fume.


Bone Tomahawk

Trainés sur le bitume s’était forgé chez certains de nos rédacteurs une place de choix parmi leurs Films qui n’ont pas fait genre de 2019. Il était pourtant loin d’être le coup d’essai de son réalisateur Craig S. Zahler. Parce qu’on l’aime bien, et Halloween oblige, on ne résiste pas à l’envie de vous parler de son premier long-métrage : le western épouvantable – dans le meilleur sens du terme – Bone Tomahawk.


Tous les personnages de Shakespeare's shit storm en costume de soirée recouverts d'excréments, sur fond noir.

Shakespeare’s Sh*tstorm

Annoncé comme le dernier film de la carrière prolifique de son fou fieffé réalisateur, Shakespeare’s Sh*tstorm (2020) permet à Lloyd Kaufman de revisiter à nouveau l’une des pièces maîtresses de l’auteur britannique après son Tromeo et Juliet (1996). Ici c’est donc La Tempête qui se voit vitriolé par le trublion punk. Retour, dans le cadre de sa présentation en compétition à l’Etrange Festival, sur cette œuvre bien compliquée à aborder.


Une femme nue dans une baignoire, tandis qu'un grand ver surgit de sous l'eau, plan en plongée du film Horribilis.

Horribilis

L’éditeur vidéo ESC offre un somptueux coffret collector, au premier long-métrage réalisé par James Gunn en 2006 : Horribilis – ou Slither pour le titre original. Soit, une série B qui s’assume, peut-être un peu trop. Limace Attacks ! Si aujourd’hui le grand public connaît le nom de James Gunn du fait qu’il est l’un des artilleurs principaux (mais inattendus en ce qui le concerne) du Marvel Cinematic Universe – il est le scénariste et réalisateur des […]


Andrei les yeux exorbités, face caméra, du sang sur la tempe gauche, en fond un tapis en moquette aux motifs viellots, scène du film Why don't you just die.

Why Don’t You Just Die

Avec un peu de retard, on revient le temps d’une critique sur le grand gagnant du PIFFF 2019, l’ovni loufoque Why Don’t You Just Die du russe Kirill Sokolov qui sort en VOD sous l’égide de Wild Side. Meurs, papa, meurs ! Présenté en compétition lors de l’édition 2019 du Paris International Fantastic Film Festival en décembre dernier, Why Don’t You Just Die (Kirill Sokolov, 2020) a conquis les jurés et le public en remportant l’œil […]


Trois hommes dans la cuisine du fast-food avec du sang sur les murs, deux employés dont l'un regarde leur chef avec admiration, le chef avec les mains dans les poches et le regard au loin, scène du film Poultrygeist.

Poultrygeist 1

Subversif, scatophile, choquant et musical, l’arrivée de Poultrygeist (Lloyd Kauffman, 2006) sur Outbuster est l’occasion de revenir sur ce chef-d’œuvre du cinéma bis qui permet au réalisateur culte de renouer avec le gore et l’humour décomplexé de ses débuts. Killing fat children A l’heure où le cinéma gore est en perte de vitesse et les producteurs réticents à financer des projets trop « étranges », il fait plaisir de voir qu’une société de production comme […]


La Nuit de la Mort 1

Après avoir remis en lumière René Manzor et Pierre B. Reinhardt, l’éditeur Le Chat qui Fume nous offre ce mois-ci quatre nouvelles éditions qui redorent à leur tour les lauriers de cinéastes hexagonaux qui font pas genre et que “l’Histoire officielle” du cinéma français a décidé d’occulter. Aujourd’hui, focus sur La Nuit de la Mort (1980) de Raphaël Delpard, souvent considéré comme la première production gore français. EHPAD of the Dead Bien avant la déflagration […]


Un jeune garçon s'apprête à dévorer une main humaine, tout sourire, scène du film KFC.

KFC

Parce que le Viêt Nam aussi est capable de mauvais goût “bon à s’en lécher les doigts”, le film gore et surréaliste KFC, dispo chez Outbuster, passe au crible de Fais Pas Genre. Nous sommes tous Américains Il fut un temps, pas si lointain, où pour mater un Mizoguchi (moi j’suis plutôt team Ozu) il fallait cramer son billet au vidéo-club du coin, attendre le cinéma de minuit, une diffusion sur Arte ou encore au […]


Violence Voyager

Dans la programmation Mondovision de l’Étrange Festival, on aime bien sortir des sentiers battus pour proposer des films barrés, gore à souhait et sans aucune retenue. Parmi la sélection aux petits oignons de cette 24ème édition ressort la nouvelle odyssée animée de l’excentrique Ujicha qui, cinq ans après le génial Burning Buddah Man (2013), nous régale d’un parc d’attraction un peu particulier avec Violence Voyager. Vous faites le tarif étudiant ? Dans un petit village perdu […]


Lord of Illusions 1

Le matou qui clope revient aux affaires – qu’il n’avait jamais vraiment quitté – pour offrir aux adorateurs qui font pas genre, une édition prestigieuse (ou de prestidigitateur, à vous de choisir) de Lord of Illusions (1995) troisième film d’un des maîtres de l’horreur des années 90, Clive Barker. Magie, Magie et vos idées ont du génie La carrière de Clive Barker force le respect autant qu’elle étonne. En trois films seulement, cet anglais de […]


Deathgasm

Visible en exclusivité chez nos amis de Outbuster, Deathgasm est un projet un peu fou : un long-métrage horrifique qui se mêle à ce que certaines personnes considèrent comme le pendant musical de ce genre de films, le metal. Malgré une réputation commune et peu flatteuse de défouloir pour attardés et psychopathes en puissance, il faut bien admettre que le film de Jason Lei Howden se fraye un chemin dans nos cœurs à grands coups de […]


Guilty of Romance 2

Dernier volet de sa magnifique « trilogie de la haine », Guilty of Romance (2011) est également le seul film du génie punk japonais Sono Sion à avoir eu droit à une sortie sur les écrans français après un passage à la Quinzaine des Réalisateurs à Cannes. Aujourd’hui disponible sur la plateforme Outbuster, il est temps de revenir sur un film qui définit à lui tout seul l’expression « Fais pas genre ». Regarde-la Il est un peu difficile […]