Alexandre Santos


A propos de Alexandre Santos

En parallèle d'écrire des scénarios et des pièces de théâtre, Alexandre prend aussi la plume pour dire du mal (et du bien parfois) de ce que font les autres. Considérant "Cannibal Holocaust", Annie Girardot et Yasujiro Ozu comme trois des plus beaux cadeaux offerts par les Dieux du Cinéma, il a un certain mal à avoir des goûts cohérents mais suit pour ça un traitement à l'Institut Gérard Jugnot de Jouy-le-Moutiers. Spécialiste des westerns et films noirs des années 50, il peut parfois surprendre son monde en défendant un cinéma "indéfendable" et trash.


Buddi et son couteau dans Child's Play : la poupée du mal

Child’s Play : la poupée du mal

Énième remake d’une saga Chucky à succès, Child’s Play : la poupée du mal (Lars Klevberg, 2019) passe au crible critique de la rédaction de Fais Pas Genre, pas vraiment convaincue malgré de bonnes idées. Divin Enfant Parmi les plus célèbres sagas du cinéma horrifico-fantastique, celle consacrée à cette charmante petite poupée qu’est Chucky est à part. Déjà, parce qu’elles le sont toutes – dès lors cette précision nous fait une belle jambe – ensuite […]


Randolph Scott et Manuel Rojas dans L'Aventurier du texas de Budd Boetticher

L’Aventurier du Texas

Pour l’édition Silver combo DVD/Blu-Ray chez Sidonis Calysta, critique de L’Aventurier du Texas (1958) de Budd Boetticher avec “son” acteur fétiche Randolph Scott et avec lequel, à l’image du binôme Anthony Mann/James Stewart, le cinéaste forma un des duos acteur/réalisateur les plus marquants du western. Family Business Lorsque Tom Buchanan revient dans son cher Texas après une vie de brigandage et même un passage par la case prison, il arrive dans une petite bourgade qui […]


Marlon Brando sur un cheval dans le film Missouri Breaks

Missouri Breaks

​Dans le droit patronage des westerns de la démystification dans les années 1970, Missouri Breaks marque la rencontre entre trois personnalités du cinéma hollywoodien – Marlon Brando, Jack Nicholson, Arthur Penn – dans un Far West tantôt paisible tantôt agité par la laideur humaine. Critique à l’occasion du Blu-Ray édité par Rimini Éditions. Ouest Lointain Le Nouvel Hollywood est une étape voire un bond de géant dans l’histoire du cinéma non seulement américain mais mondial, […]


Ernest Borgnine et John Derek dans A l'ombre des potences

A l’ombre des potences

Dans la filmographie de Nicholas Ray il y a évidemment Johnny Guitare (1954). Mais le bonhomme a dégainé un autre western ,juste après en 1955, qui n’est pas moins digne d’intérêt comme nous le prouve cette critique d’A l’ombre des potences, en combo DVD/Blu-Ray chez Sidonis Calysta. Tu seras un homme mon fils Dans la tragédie grecque, il y a cet étonnant paradoxe mais qui a fait son preuve depuis des milliers d’années : lorsque nous […]


Le Bandit

Si vous aimez Tenessee Williams mais aussi les westerns, peut-être bien que notre critique du Bandit (Edgar G.Ullmer, 1955), à l’occasion de sa réédition en DVD chez Sidonis Calysta, peut vous intéresser. Un western nommé Bandit Si le western était une personne, dans les années 50 il serait quarantenaire. L’âge réel – le premier western considéré semble être le Vol du grand rapide d’Edwin Stanton Porter & Wallace McCutcheon tourné en 1903 avec son célèbre […]


Happy Birthday to Me

Slasher paranoïaque à la durée héroïque pour le genre (près de deux heures) Happy Birthday to me (Jack Lee Thompson,  1981) est pour la première fois en haute définition chez Rimini Editions. Critique d’une curiosité avec la nymphette bien connue de notre enfance pour avoir bêché avec Charles Ingalls, Melissa Sue Anderson. La petite schizo dans la prairie En visionnant Happy Birthday to Me, et particulièrement le bonus qui se trouve dans l’édition – j’y […]


Amour et mort dans le jardin des dieux

Giallo pas loin d’être traître (au point de franchement douter de cette appellation pour se définir) Amour et mort dans le jardin des dieux est édité au Chat qui Fume et a laissé perplexe la rédaction de Fais Pas Genre : critique du film vaporeux et original de Sauro Scavolini sorti en 1972. Les Bucoliques A pas hésitants, on traverse un jardin fleuri dont le vert d’herbe et et des feuillages au bout des branches […]


New-York 2H00 du matin

Alors qu’on a appris il y a peu que Tommaso, son nouveau bébé, sera projeté à Cannes 2019 en séance spéciale, ESC Distribution sort un coffret mediabook Blu-Ray-DVD-livret qui ne manquera certainement pas de combler les fans du trublion new-yorkais Abel Ferrara,  New-York 2H00 du matin (1984). Stripladykillers Il y a une catégorie de productions qui n’épouse pas un genre ou le moindre des codes mais qui, pourtant, représente bel et bien une famille avec […]


Cinéma Beverley le dernier porno de Paris (livre)

Après sa fermeture en février 2019, c’est à un livre des Editions L’Harmattan que revient la tâche polissonne de faire passer à la postérité le “Cinéma Beverley le dernier porno de Paris”. Fais Pas Genre livre un compte-rendu tout ce qu’il y a de plus littéraire de l’ouvrage conçu  par l’universitaire Claude Forest et le photographe Arnaud Chapuy. Rien ne dure / En dessous de la ceinture Débutons, si vous le permettez (ou pas, mais […]


Les Forbans de la Nuit

Dans la lignée de précédentes sorties consacrées à des films noirs cultes, Wild Side livre une édition DVD-Blu-Ray-livret d’une des œuvres les plus marquantes de Jules Dassin, tourné juste avant son exil en France : Les Forbans de la Nuit (1951). Filons sur les pas haletants d’un Richard Widmark en voyou des bas-fonds londoniens. Les Dieux ont soif Quand on entend le nom Dassin, les moins croulants d’entre nous pensent évidemment au fils Joe, célèbre député […]


Frig

Projeté à L’Etrange Festival de l’année dernière, le symbolique Frig de Anthony Hickling mêle surréalisme, cinéma gay et Marquis de Sade. On se penche sur le film et son édition DVD chez Optimale. Divine Comédie Parce qu’il est toujours agréable de faire des découvertes, Fais Pas Genre attire votre cuti cinéphile vers le cinéaste Anthony Hickling. Sud-Africain nationalisé Français, il est auteur-réalisateur d’une poignée de longs-métrages qui frôlent la limite administrative du court, autour d’une heure, […]


James Stewart, belle gueule fragile

Fais Pas Genre chante les louanges de James Stewart en précurseur selon nous de l’art dramatique moderne à Hollywood, à l’occasion de la sortie en combo DVD/Blu-Ray chez Rimini Editions du western Les Affameurs tourné par Anthony Mann, 1952. L’Ange impur La catégorie « beaux-gosses-mais-qui-en-plus-jouent-bien » est bien fournie de nos jours. On peut dire sans trop de mauvaise foi que des gars comme Christian Bale, Matthew McConaughey, Ryan Gosling ne sont pas trop manchots de l’art […]