inglourious basterds


Once Upon a Time… in Hollywood

Quentin Tarantino est probablement l’auteur contemporain dont la sortie d’un nouvel opus génère le plus d’attentes, d’excitation et forcément d’appréhension. Le voir s’attaquer à l’année 1969, qui plus est dans la cité des anges, et donc indubitablement au destin tragique de Sharon Tate, pouvait inquiéter davantage encore. Accueilli tièdement à Cannes, Once Upon a Time … In Hollywood est pourtant un grand film mélancolique, inégal et diablement tordu dont il est bien difficile de définir […]


Eli Roth, l’enfant terrible

Enfant terrible (et attardé diront certains) du cinéma de genre américain, petit protégé de Quentin Tarantino, Eli Roth s’est forgé avec le temps une réputation de réalisateur inclassable, capable du pire comme du meilleur. Le Festival International du Film Fantastique de Gerardmer lui rendait hommage cette année, l’occasion pour le réalisateur de se livrer au petit jeu de la masterclass. Le jour où j’ai été repéré avec mon petit film « Depuis très jeune je suis […]


De quoi Tarantino est-il le nom ? 1

En marge de la sortie de son antépénultième film Les 8 Salopards qui divise sérieusement la critique, il est peut-être temps de se poser la bonne question sur le cinéma de Quentin Tarantino. Sympathy for Mr. Revenge Je ne tournerai pas mille ans autour du pot, je ne brouillerai pas les pistes. Oui, j’ai été l’un de ces adolescents qui ont porté Tarantino au rang de maître. Depuis, j’ai pris des antibiotiques et j’ai bien […]


Django Unchained 11

Après avoir revisité à sa sauce maison divers genres parmi lesquels le film de gangsters, le film de kung-fu, la série B horrifique ou encore le film de guerre, Quentin Tarantino devait très naturellement en venir au western, genre qui débordait déjà dans bon nombre de ses précédents films. C’est donc chose faite avec ce Django Unchained, hommage appuyé au western spaghetti qu’il aime tant, et principalement au Django (1966) de Sergio Corbucci. Parler du […]


Jackboots on Whitehall

Une fâcheuse tendance chez les critiques et blogueurs ciné est de vouloir catégoriser chaque film, histoire d’avoir un plan pas trop compliqué à tenir pour en parler, et ça, ça fait dire aux gens que Le Marsupilami est bien, donc méfiance. Jackboots on Whitehall, sorti en 2010, a souffert de ce phénomène, et on comprend vite pourquoi, quand on imagine les attentes des internautes lorsqu’on leur vend un film résultat d’un amour contre nature entre […]