film de noël


Le batelier Mogens et Jesper dans le film Klaus (critique)

Klaus

Dans le labyrinthe du catalogue Netflix, la plateforme nous propose de nombreux contenus inédits, avec des réalisateurs confirmés comme Martin Scorcese mais également une foule de programme originaux estampillés « films de Noël ». Pendant les fêtes, les familles qui n’ont pas eu l’occasion de se voir pendant l’année ont la possibilité de se retrouver. Certaines discussions sur divers sujets d’actualité transforment les échanges en une arène de gladiateurs. Il est alors bienvenue de calmer […]


Elfe

Deuxième long-métrage de Jon Favreau, Elfe fut déposé sous le sapin durant l’hiver 2003, et mettait en scène la star américaine, Will Ferrell. Ultime comédie familiale qui se sert de la coutume du Père Noël pour émouvoir dans les chaumières, celle-ci possède tout de même l’atout d’une énergie très américaine où les blagues fusent, quitte à en perdre quelques-unes à la volée, pour l’amour de la drôlerie et de la mignonnerie. Critique. SuperNoël Avec les […]


Anna and the Apocalypse

Faisant l’ouverture de l’édition 2018 de l’Etrange Festival se tenant au forum des images, Anna and the apocalypse fait déjà parti du top 2018 de la rédactrice chargée de cet article. Et vous allez très vite comprendre pourquoi ! Santa Zombie, so hurry down the chimney tonight S’il y a des genres qui sont plutôt boudés par les cinéastes français, c’est bien la comédie musicale – si l’on excepte la filmographie de Jacques Demy – mais […]


3615 : Code Père Noël 1

On les connaissait davantage pour leur faculté à dénicher des pépites du cinéma de genre(s) italien, Le Chat qui Fume étend son champs d’action au cinéma de genre français oublié et en donnant au second film de René Manzor, 3615 : Code Père Noël (1990), une édition à la hauteur de la réputation de ce long-métrage culte et quasiment introuvable. Le père noël est une ordure On a beau rouler des mécaniques et se targuer […]


Krampus 3

Malgré sa distribution catastrophique en France, nous avons vu Krampus, film d’horreur de noël qui sortait chez nous en mai – logique – une bonne surprise qui nous rappelle les saveurs d’un cinéma qu’on croyait disparu. Oh Holy Night… Au risque de me répéter, vous le savez surement si vous nous suivez régulièrement, je regrette depuis un moment la disparition d’un certain cinéma qu’on appelait comédie d’horreur familiale – voir mon article qui en parle […]