Andie


A propos de Andie

Pur produit de la génération Z, Andie a du mal à passer plus d'une journée sans regarder un écran. Ses préférés sont ceux du cinéma et de la télévision, sur lesquels elle a pu visionner toutes sortes d'œuvres plus étranges et insolites les unes que les autres. En effet, elle est invariablement attirée par le bizarre, le kitsch, l'absurde, et le surréaliste (cela dit, pas étonnant lorsque l'on vient du plat pays...). Elle apprécie particulièrement les univers cinématographiques de Michel Gondry, Jaco Van Dormael, et Guillermo Del Toro. Ses spécialités sont le cinéma fantastique et les documentaires. Retrouvez la liste de ses articles sur letterboxd : https://boxd.it/riobs


Arnold Schwarzenegger en costume de super-héros flashy rouge et or prêt à intervenir en tête d'une grande fanfare à ses couleurs, qui l'acclame, dans le film La course aux jouets.

La Course au jouet

La course au jouet (Brian Levant, 1996) ou l’histoire de pères en quête de reconnaissance prêts à employer tous les moyens nécessaires pour mettre la main sur le jouet convoité par leurs fils. Savant mélange de comédie familiale, de satire sociétale et de film d’action, ce cocktail filmique mené par nul autre qu’Arnold Schwarzenegger et produit par Chris Columbus peine parfois un peu à trouver le dosage exact, tant sur le fond que sur la forme. À consommer avec modération – ou pas, ce sont les fêtes après tout !


L'acteur Karim Barras allongé sous une lumière rose fluo, les mains en l'air, effrayé, dans le film The Belgian Wave.

The Belgian Wave

L’année 2023 marque les 34 ans d’un fait divers qui a secoué le plat pays : entre 1989 et 1991, des objets volants non identifiés auraient été aperçus dans le ciel belge. Cet événement, connu sous le nom de la “Vague Belge d’ovnis”, bien qu’ayant marqué les esprits, n’avait pas encore inspiré le monde du 7e art. C’est désormais chose faite avec The Belgian Wave (Jérôme Vandewattyne, 2023), qui sort sur Shadowz en ce 24 novembre.


Une jeune femme hilare marche dans le désert portant une robe blanche ensanglantée dans le film The Outwaters.

The Outwaters

Les déserts sont des endroits dangereux. Si vous ne l’aviez pas déjà compris après les deux versions de La colline a des yeux – par Wes Craven en 1977 et par Alexandre Aja en 2006 – The Outwaters (Robbie Banfitch, 2022) pourra peut-être enfin vous en convaincre. À mi-chemin entre le found footage et l’horreur cosmique, cette proposition complètement démente, projetée lors l’édition 2023 du BIFFF et qui nous est proposée sur Shadowz en ce 30 octobre, dépeint un road trip entre ami.es qui tourne au cauchemar.


Une navette spatiale posée sur une planète rocheuse, en noir et blanc, en plan d'ensemble, dans le film La fusée de l'épouvante.

La Fusée de l’Epouvante

Rimini Éditions offre une sortie DVD + Blu Ray à ce film de monstre méconnu du grand public, dont on dit qu’il aurait inspiré le cultissime Alien (Ridley Scott, 1979). Regardé avec un œil moderne comme étant d’une immense absurdité, La Fusée de l’Épouvante (Edward L. Cahn, 1958) porte plutôt mal son nom. En effet, s’il y est bien question de fusée, on ne peut pas dire que l’épouvante soit au rendez-vous… Amateur.trices de kitsch et de monstres en costumes de latex, ceci est pour vous !


Dans le film Deadware, un homme et une femme font une partie de Ouija sur un écran d'ordinateur.

Deadware

Après les téléviseurs qui font peur – Poltergeist (Tobe Hooper, 1982), Videodrome (David Cronenberg, 1983), Ring (Hideo Nakata, 1998), pour ne citer que ceux-là – le cinéma d’horreur est passé à l’ère numérique et tente désormais de nous faire frissonner avec des ordinateurs maudits. Dans le cas de Deadware (Isaac Rodriguez, 2021), que Shadowz nous propose de (re)découvrir, il s’agit d’un jeu en ligne hanté qui vient tourmenter deux pauvres jeunes personnes. Dommage qu’il ne parvienne pas à tourmenter les spectateur.trices…


Un mort-vivant squelettique apparaît sur une télévision des années 80 en noir et blanc dans le film The Video Dead.

The Video Dead

A l’occasion de la sortie de The Video Dead (Robert Scott, 1987) en blu-ray chez Le Chat qui Fume on revient sur ce film qui réussit à ne pas correspondre à nos attentes tout en les comblant parfaitement… Si le côté “video” vous laissera un peu sur votre faim, le côté “dead”, quant à lui, est un régal ! En effet, le film respecte les codes du film de zombies de série B, mais il les subvertit également pour venir nous faire cette proposition déroutante : et si les zombies n’étaient pas aussi dénués d’humanité qu’on pourrait le penser ?