démon


Le Jour de la Bête

Retournez vos crucifix, sortez les vinyles de Death métal et vos livres de démonologie, Le jour de la bête (Alex de la Iglesia, 1995) va vous faire passer le plus What the fuck de tous les noëls. Comédie horrifique ayant obtenu 6 prix Goya dont celui de meilleur réalisateur en 1995 et le grand prix du jury au Fantastic’Arts, Álex de la Iglesia conserve bel et bien sa place dans le panthéon du cinéma d’horreur espagnol.

Vu du dessus un homme en sang est expulsé d'une fenêtre qui vole en éclats, dans le film Le jour de la bête.

L’Exorciste du Vatican

Projeté en avant-première dans le cadre du BIFFF en avril dernier, “L’Exorciste du Vatican”, est basé sur l’histoire vraie du Père Gabriele Amorth, une sorte de John Wick des exorcistes. Alors que ce personnage haut-en-couleurs réussit à prendre possession des cœurs du public, ce n’est pas vraiment le cas du film…


Hérédité 6

Annoncé par un récent buzz autour de sa très efficace bande-annonce, Hérédité (Ari Aster, 2018) est le film d’horreur qu’on attendait pas ou qu’on attendait plus. Un témoignage de plus que le cinéma de genre américain peut encore nous réserver de bonnes surprises. Une famille en Or Devant l’invasion des franchises aux concepts épuisés jusqu’à plus soif, le recours facile à des films à high-concept ou des resucées de codes jargonneux qu’on ne peut plus […]