espagne


Un vieil homme, au premier plan, est allongé comme mort, un couteau entre ses mains jointes sur son torse, à l'arrière plan un homme plus jeune est assis contre un mur, lumière rouge, scène de la série La plateforme.

La Plateforme

Profitant du netflix and chill imposé à des millions d’utilisateurs dans le monde, un petit film de genre espagnol sorti d’à peu près nulle part vient de se classer parmi les longs-métrages les plus plébiscités et commentés de ces derniers jours. Naturellement, on saute sur l’occasion pour vous parler ce cet étrange objet cinématographique qu’est La Plateforme (Galder Gaztelu-Urrutia, 2020). Contre des moulins à vent Qu’on se le dise, la période que nous vivons en […]


La Casa de Papel – Saison 3 1

Diffusée dans un premier temps sur une chaîne télévisée espagnole avant de l’être sur Netflix de manière internationale, La Casa de Papel revient avec une troisième partie exclusive au service de VOD américain. Réelle suite, remake caché, ou simple arnaque télévisuelle aussi bien montée que les braquages des personnages ? La vérité est sûrement dans un entre-deux… Arnaques, braquages… et redite Depuis plusieurs années, le cinéma espagnol est exemplaire lorsqu’il s’agit de mettre en scène […]


La Nina de Fuego 1

Révélation de ce siècle selon Pedro Almodóvar au cas où on serait incapable d’apprécier un film espagnol sans savoir ce que Monsieur en pense, La Nina de Fuego ne semble, malgré ses qualités plastiques, pas vraiment mériter un tel superlatif. Fumée sans feu Je reconnais que j’ai été un peu chieur sur Pedro. S’il n’est pas le Monsieur-qui-sait-ce-qui-est-bien absolu, force est de mesurer ce que le cinéma espagnol lui doit sur la scène internationale. Aucun […]


La piel que habito

Le nouveau film de Pedro Almodóvar est un subtil mélange de science-fiction, d’horreur et de drame psychologique. Marquant le retour d’Antonio Banderas, à ses côtés La piel que habito est un vrai film de genre grâce auquel le cinéaste ibérique prouve qu’il peut complètement se renouveler. Tolède, 2012. C’est sur cette inscription et sur ce décor que s’ouvre le film. Robert Ledgard, chirurgien plastique, vit dans une grande maison avec sa servante Marilia. C’est là […]