Analyses

Coup de gueule, réponse, contribution à une polémique, ou réflexion autour d’une tendance, cette rubrique regroupe des articles aux humeurs aussi diversifiées que leurs sujets.


Néo devant un mur d'écran qui reproduisent son image, scène de la saga Matrix.

De Chris Marker aux Wachowski, voyage au coeur de la matrice

En 1982, Chris Marker livre Sans soleil. Aussi hybride que ses précédentes productions, basculant toujours autant entre fiction et documentaire, le film nous livre les lettres d’un certain Sandor Krasna qui évoque ses voyages au Japon, en Guinée-Bissau ou au Cap Vert. Elles sont lues au spectateur par une narratrice, neutre, dont le timbre de voix aussi berçant qu’envoûtant est plus important que son identité. Ainsi, durant cent minutes, le spectateur voyage entre différentes contrées, […]


Une langue de femme lèche une fleur.

Roman Porno, une histoire érotique du Japon

A partir des années 1970, alors que le cinéma japonais est au plus mal, le studio Nikkatsu a une idée de génie pour rameuter les foules : du cul, bien évidemment, mais pas queue. Dans le coffret Roman Porno : une histoire érotique du Japon, Elephant Films retrace l’histoire du genre en dix films, de 1971 à 2017. Éloignez les enfants, éteignez les lumières et plongez dans un cinéma sulfureux et libéré. Histoire érotique du […]


Tsui Hark, cinéaste en mouvement 4/4

Quatrième et dernière partie de notre dossier consacré à l’analyse de l’immense filmographie de Tsui Hark (Partie 1, Vague à l’Arme , Partie 2 : Main-mise sur Hong-Kong & Partie 3 : Le Crépuscule du Dieu) avec un focus cette fois sur la dernière partie de sa filmographie. Pour résumer son travail en un mot, Tsui Hark répond en interview “search” puis “faire du cinéma c’est chercher quelque chose qui pourrait survenir dans le futur.” Malgré […]


Tsui Hark, cinéaste en mouvement 3/4

Troisième partie de notre dossier-analyse de l’œuvre de Tsui Hark (Lire au préalable : Partie 1, Vague à l’Arme & Partie 2 : Main-mise sur Hong-Kong). Nous nous étions arrêtés à la fin des années 1980, au moment ou Tsui Hark est omniprésent voire complètement omnipotent dans la sphère du cinéma Hong-Kongais. Focus désormais sur sa décennie 1990, durant laquelle il enchaîne les succès et assoit sa domination dans l’Asie du sud-est avec l’arrivée d’une […]


Tsui Hark, cinéaste en mouvement 2/4

Deuxième partie de notre analyse de l’œuvre de Tsui Hark (Partie 1, Vague à l’Arme). Après des débuts nihilistes à la fin des années 1970, tant au niveau des longs-métrages que de son succès, Tsui Hark décide de passer à une période plus lumineuse. Peut-être que toutes ses pulsions mortifères ont été à jamais exorcisées dans sa Trilogie du Chaos… Partie II : Mainmise sur Hong-Kong Après les échecs au box-office rencontrés, Tsui Hark rejoint […]


Tsui Hark, cinéaste en mouvement 1/4 2

“Au commencement, il y avait le néant. Tout était noir comme le jais. Le responsable était insatisfait. Alors, il y a eu la lumière. […] Le sixième jour, il créa l’homme. Fort imparfait. Puis la femme. Il pensa qu’ils pouvaient coexister. Mais il eût tort. En fait, cette combinaison était ingouvernable. Le septième jour, il se reposa. Mais il dût tout recommencer.” Par ces paroles débutent Time & Tide (Tsui Hark, 2000). Elles sont dictées […]


Le cheval de la série Bojack Horseman perdu dans l'espace étoilé.

C’était quoi BoJack Horseman ?

C’est une page de l’histoire du (tout) petit écran qui se tourne. Le plus célèbre acteur cheval clôt ses aventures dans une sixième saison diffusée en deux parties. Cet au-revoir nous donne l’opportunité de se poser une question simple : c’était qui, ou plutôt, c’était quoi BoJack Horseman ? Gare aux spoilers qui jonchent la voie. Le Palais idéal de l’acteur cheval C’est en 2014 que Netflix et Raphael Bob-Waksberg nous introduisent au personnage de […]


Comment le cinéma sud-coréen a parasité le monde

Le triomphe historique de Parasite (Bong Joon-Ho, 2019) lors de la 92ème cérémonie des Oscars alimente depuis plusieurs jours les commentaires et médias du monde entier, pourtant cette reconnaissance a tout d’une évidence tant la cinématographie sud-coréenne s’est imposée comme la plus vivifiante et inventive des vingt dernières années. Le Dernier Rempart Qu’on se le dise, dans la nuit de Dimanche à Lundi, s’est opérée, tonitruante, une véritable révolution. En remportant quatre statuettes majeures (Meilleur […]


Le Supreme Leader Snooke gît à terre, mort, scène du film Star Wars 8 : Les Derniers Jedi.

[Bilan 2010-2019] Blockbusters : Le Sommeil de la Force 2

Cette décennie qui s’ouvrait sur une révolution – Avatar de James Cameron sortait le 16 décembre 2009 – nous promettait des blockbusters pleins de surprises, d’innovations technologiques, et d’ambition aussi bien narrative que formelle. Au moment de faire le bilan, le constat est pourtant alarmant. L’arrivée des Avengers, les franchises à outrance, l’échec des expérimentations technologiques les plus avant-gardistes, et l’écrasante domination de Disney ont fait bien du mal à la création. Quelques merveilles ont […]


Le Joker exulte au milieu d'une émeute en pleine ville, les bras en croix.

[Bilan 2019] Vent de révolte

L’année politique 2019 a soufflé, partout dans le monde, un puissant vent de révolte. Soulèvements populaires, mouvements sociaux et contestataires, élections historiques : en France (les Gilets Jaunes), en Algérie, à Hong-Kong, au Liban, au Soudan, en Guinée, en Espagne, au Royaume-Uni, en Suède, au Chili, au Brésil… Une thématique qui a, par ricochet, infiltré ou joué de sur-impressions sur la production cinématographique de 2019. Plus que jamais, le cinéma de genre(s) en a profité […]


Plan rapproché-épaule sur Vanessa Paradis la mine renfrognée dans Noce Blanche de Jean-Claude Brisseau.

Jean-Claude Brisseau, ogre mystique 1

Décédé en mai 2019, Jean-Claude Brisseau a fait cette année l’objet de plusieurs ré-éditions de ses films en haute définition, en particulier chez Carlotta avec le beau travail effectué sur Un Jeu Brutal (1983), De Bruit et de Fureur (1988) et Noce Blanche (1989). L’opportunité est trop belle de plonger dans la carrière d’un cinéaste sulfureux et irrévérencieux, donc forcément un peu faispasgenresque. A l’ombre des jeunes filles en fleurs « Fait chier, pas envie […]


Michel Bouquet en flic sombre dans Un condé, face à un homme torse nu, en sang qu'il vient de torturer, scène du film Un condé rpour notre article sur la filmographie de Yves Boisset.

Yves Boisset, caméra au poing

Dans la moiteur de l’été, Studio Canal a sorti un coffret Blu-Ray/DVD de deux réalisations de l’inénarrable Yves Boisset : Folle à tuer (1975) et Canicule (1982). Maintenant que tout le monde est bien rentré, Fais Pas Genre peut enfin décortiquer le travail d’un cinéaste emmerdeur, profond et puissant dont les films de genre sont de véritables pièces de choix d’un cinéma français tourné caméra au (coup de) poing. Une certaine idée de la France Été […]


Marâtres et Mauvaises Mères, figures de l’horreur

Les récentes sorties à une semaine d’intervalle de Ma (Tate Taylor, 5 juin 2019) et Greta (Neil Jordan, 12 juin 2019) nous ont donné envie de les associer dans un billet d’humeur sur la figure maternelle dans le genre horrifique. Ou comment deux mauvais films nous poussent à en savoir un peu plus sur cet archétype… Le Mal de Mère C’était dans la toute relative chaleur du début du mois de juin – souvenez-vous, quand […]