shyamalan


Traquée

Aussi improbable que cela puisse paraitre, Disney, au travers sa branche Hulu ou sa section Star en France, propose des petits films de genre sympathoches. De l’horror movie accessible qui, à l’image de Barbare (Zach Cregger, 2022) l’année dernière, s’amuse à tordre le cou aux codes pour proposer des œuvres intéressantes comme ce Traquée (Brian Duffield, 2023) qui nous intéresse aujourd’hui.

Une silhouette de jeune femme, vue de dos, illuminée par une lumière rouge intense, venant de la fenêtre devant elle, dans le film Traquée.

Plan rapproché-épaule sur Inez Dahl Torhaug, alias Denise, dans une rue de nuit, qui regarde l'horizon inquiète dans le film UFO Sweden.

UFO Sweden

Le cinéma suédois se porte bien, merci pour lui ! Après une salve de polars du grand froid adaptés de sa riche littérature policière dont Millenium était la figure de proue, la Suède nous propose un virage SF des familles avec UFO Sweden (Victor Danell, 2023). Comme avec le thriller, le cinéma suédois s’approprie les codes du genre et les décalques dans des paysages et des questionnements qui lui sont propres.


Justin Korovkin dans The Nest (critique du film)

The Nest

Seul film italien de la compétition du PIFFF 2019, The Nest de Roberto de Feo mise tout sur l’ambiance au détriment du rythme, ce qui ne l’empêche pas d’être déjà fortement plébiscité. Maman, tu m’étouffes Les organisateurs du PIFFF Cyril Despontin et Fausto Fasulo commencent leur présentation de The Nest (2019) par un constat alarmant : en neuf éditions, ce n’est que le troisième film italien sélectionné en compétition. Y aurait-il pénurie de productions de […]