john landis


Le complexe de Frankenstein

On l’attendait avec impatience, certains s’étaient déjà procuré un DVD assez sommaire via le store de Mad Movies, mais enfin, il est là, après une longue attente. C’est dans une édition léchée et méritée, éditée par Carlotta que Le complexe de Frankenstein, le nouveau documentaire d’Alexandre Poncet et Gilles Penso (après Ray Harryhausen : Le Titan des effets spéciaux) est finalement dans nos mains. Et bientôt dans les vôtres ? Le Club des Monstres Les monstres existent […]


Cheeseburger Film Sandwich

Souvent considéré à tord comme la suite de Hamburger Film Sandwich (John Landis, 1977) dont le titre original était The Kentucky Fried Movie, l’éditeur Elephant Film ressort dans une très belle édition vidéo : Cheeseburger Film Sandwich dont le titre original est…Amazon Women on the Moon. Amazon Women on the 80’s Nous vous avions déjà parlé de Hamburger Film Sandwich (The Kentucky Fried Movie, 1977) lors de notre dossier consacré à John Landis, le cinéaste pirate, à […]


Le Monstre de Londres

Avant Lon Chaney Jr dans Le Loup-Garou (1941) la saga Universal Monsters avait déjà traité de la lycanthropie dans un film méconnu, mais sublime : Le Monstre de Londres (1935). Rejoignant la riche collection des suites des fameux Universal Monsters éditée par Elephant Films. Tous aux abois Bien qu’on ait coutume de considérer Le Loup-Garou (George Waggner, 1941) comme le premier des films de la saga Universal Monsters mettant en avant le célèbre lycanthrope, incarné par […]


John Landis n’est pas Joe Dante

Il est coutumier dans la sphère cinéphile d’associer quasiment systématiquement le nom de John Landis avec celui de son ami Joe Dante, réalisateur entre autre des Gremlins (1984) et de L’Aventure Intérieure (1987) à qui nous avions déjà consacré, par ailleurs, un dossier. Si les deux mauvais garçons d’Hollywood ont bien des points communs, leurs filmographies respectives ne jouent tout de même pas dans les mêmes catégories. Tentative d’explication et de défense de John Landis. […]


Landis : Maître de l’Horreur ?

Masters of Horror, une série d’anthologie proposant des moyens-métrages réalisés par des maîtres du genre (d’où le nom), dont Landis qui y a apporté sa contribution aux deux saisons. L’occasion pour le réalisateur de revenir sur des thèmes lui étant chers, à savoir le film de monstre avec La Belle est la Bête (Deer Woman, 2005) et la comédie macabrement glauque avec Une famille recomposée (2006). Landis, Maître de l’horreur ? John Landis a été affublé du […]


Cadavres à la Pelle

Il aura fallu douze ans à John Landis pour retrouver ce terrain conquis puis abandonné qu’est le cinéma. L’argument : deux criminels pilleurs de tombes dans l’Edimbourg du 19ème siècle. Si sur le papier l’idée semble en phase avec l’univers et l’humour noir de Landis, le résultat ne marque pas pour autant un retour triomphant et si attendu du réalisateur. Creuse encore John ! 1998 marqua Susan’s Plan, dernière comédie (ratée) avant une longue traversée du désert […]


The Stupids

Dans la carrière assez éclectique de John Landis, The Stupids arrive à être totalement ovniesque. Comédie pour enfants totalement loufoque, le film est quasiment inconnu en France où il n’a jamais été distribué. A l’occasion de l’hommage qui lui était rendu au Festival International du Film d’Amiens, nous avons pu découvrir ce film… Étonnant . Acides stupidiques Voir Landis s’acoquiner à la comédie pour enfants n’a, sur le papier, à peu près rien de surprenant. Il faut […]


Innocent Blood 1

Rare excursion de John Landis dans l’horreur, Innocent Blood est un film aussi méconnu que rare du réalisateur. Le Grand Détournement Même si on lui affuble le titre de Maître de l’Horreur, peu de films de la filmographie de John Landis peuvent se vanter d’en être. Innocent Blood, dont il est question ici, est l’une des exceptions. Alors que le réalisateur aime expliquer que Le Loup Garou de Londres (1981) est une comédie dans laquelle […]


Driller

Exhumeur des bas-fonds encore plus oubliés que le plus oublié des bas-fonds (genre le fond derrière le bas fond), le petit mais vaillant éditeur Crocofilms sort en DVD une parodie vintage et surtout X du clip “Thriller” de Michael Jackson, intitulée avec finesse Driller (« la perceuse »). Nique-anthrope La parodie hard, c’est un art de vivre. Je ne citerai même pas d’exemples tellement c’est répandu et lié à l’univers du X (allez si, un des derniers […]


Landis : King of Clip 2

Il est impossible de parler du travail de John Landis sans évoquer la réalisation de ses clips musicaux au service du King of Pop. Retour sur les deux phénomènes qui prouvèrent que quand les bonnes personnes sont aux commandes, cinéma et musique peuvent faire des étincelles et révolutionner le genre. Une merveilleuse histoire de zombies et de morphing Le premier traumatisa ma petite enfance, le second me bluffa alors que je le découvrais dans mon […]