carlotta


Plan rapproché-épaule sur un Pier Paolo Pasolini le regard au loin, un tissu blanc autour du crâne, les traits creusés, derrière lui, le décor semble être celui d'une église austère tout en pierre.

La Trilogie de la Vie de Pasolini

“Trop en avance ” et “trop en retard “, voilà comment se définissait Pasolini en tant qu’intellectuel. Et dire que cette figure majeure du siècle dernier – peintre, poète, journaliste, virtuose, marxiste hérétique et chrétien homosexuel – est toujours autant d’actualité. Carlotta nous propose de (re)découvrir dans un somptueux coffret, la délicieuse Trilogie de la vie constituée de Le Décaméron (1971), Les Contes de Canterbury (1972) et les Mille et Une Nuits (1974). Sur les pas de l’italien Boccace, en passant par les récits d’une Angleterre médiévale, sans oublier les contes venus d’Orient, Pasolini a peut-être renouer avec un essentiel éteint. Ça reste l’occasion de se replonger dans toute la beauté et la violence de cet immense et paradoxal artiste.


Sur fond noir, deux mains de femmes attrapent les reins d'un dos d'homme sur lequel est tatouée une divinité japonaise, plan d'un film pinku eiga.

Pinku Eiga, des roses et des épines

Genre emblématique du cinéma alternatif japonais l’appellation Pinku Eiga désigne depuis les années soixante le cinéma érotique nippon. Ce cinéma d’exploitation, à petit budget est cependant loin d’être monolithique. Permettant à toute une nouvelle génération d’artiste de débuter et de s’exprimer librement, l’histoire du Pinku Eiga est émaillé de véritables œuvres politiques et avant-gardistes. Ce sont cinq de ces films hors-normes que proposent Carlotta dans son coffret Blu-Ray et DVD “5 Pink Films”.


Le réalisateur Alexandre Poncet pose entre deux squelettes de maquettes - un dinosaure et un gorille sur un socle - pour son documentaire sur Phil Tippett.

Alexandre Poncet, sur le Phil

Depuis sa plus tendre enfance, Alexandre Poncet est un amoureux des monstres et des effets spéciaux. Il l’a bien sûr prouvé en prêtant sa plume à la revue Mad Movies. Mais depuis 2009, avec son comparse Gilles Penso, il s’est lancé dans l’aventure du documentaire. Après Ray Harryhausen – Le Titan des effets spéciaux (2011) et Le Complexe de Frankenstein (2016), il nous parle dans ce long entretien de son dernier bébé, Phil Tippett : Des rêves et des monstres. L’occasion de revenir avec lui sur sa rencontre et son rapport avec ce dernier représentant d’un artisanat perdu, grand magicien de la stop motion – l’animation image par image – concepteur d’une vraie galerie de créatures magistrales et symbole de tout un pan de l’histoire des effets spéciaux.


Phil Tippett travaille une maquette, seul assis dans un atelier cerné par des éclairages de cinéma.

Phil Tippett, des rêves et des monstres

Après Ray Harryhaussen, le titan des effets spéciaux (2011) et Le Complexe de Frankenstein (2015), le duo de réalisateurs-critiques formé par Alexandre Poncet et Gilles Penso, revient aux affaires, prolongeant leur champ de recherches et de fascinations pour les créateurs de monstres, avec le documentaire consacré à Phil Tippett, légende du stop-motion et des effets-spéciaux.


Un nageur s'agrippe à une embarcadère en bois tandis que s'approche de lui une traînée dans sang dans l'eau et un gigantesque crocodile, scène du film Le crocodile de la mort.

Le Crocodile de la Mort

On s’est trop souvent plaint ses derniers temps du manque d’hommages consacrés à Tobe Hooper à la suite de son décès en août 2017 pour ne pas se réjouir quand, enfin, des éditeurs prestigieux proposent des éditions à la hauteur de son immense talent. Avant L’Invasion vient de Mars (1985) chez Movinside, et après Robe de Sang (1990) chez les mêmes, nous évoquons aujourd’hui Le Crocodile de la mort (1977) qui, bien qu’il ne soit […]


Transformation en vampire dans le film Vampire vous avez dit vampire ? (critique)

Vampire, vous avez dit vampire ? 1

Le culte Vampire vous avez dit vampire ? (Tom Holland, 1985) s’offre une édition Blu-Ray prestigieuse proposée par Carlotta. L’occasion rêvée de (re)découvrir un film emblématique d’une certaine époque, ou l’horreur et la comédie se conjuguait à merveille. Petite querelle de voisinage Avant de marquer définitivement l’histoire du cinéma de genres américain avec Jeu d’enfant (1988) qui fit naître l’une des figures les plus emblématiques de l’horreur en la personne de la poupée tueuse Chucky, […]


L'acteur drag queen Pita dans le film Les funérailles des roses (critique)

Les Funérailles des Roses

Premier long-métrage de Toshio Matsumoto, Les Funérailles des Roses (1969) s’offre une sortie vidéo en France, cinquante ans après sa sortie en salles au Japon et après une sortie en salles exceptionnelle en début d’année, grâce à Carlotta. Il est désormais possible de découvrir, dans une sublime copie restaurée, l’un des piliers majeurs de la Nouvelle Vague japonaise : une œuvre hybride entre tragédie grecque et documentaire expérimental, ou quand Sophocle rencontre Jean Rouch. J’ai […]


Le bolide Christine en feu (critique du film)

Christine 1

Carlotta offre à l’un des films les plus fascinant de John Carpenter, Christine (1983), l’occasion de rejoindre sa collection prestigieuse de coffrets « ultra-collector ». Soit, et de très loin, ce qui se fait de mieux en terme d’édition vidéo aujourd’hui. I’m addicted to you, Don’t you know that you’re toxic ? Au sortir de l’insuccès critique et public de The Thing (1982) – ce qui aujourd’hui apparaît comme une hérésie – difficile pour John Carpenter […]


Razorback 1

Carlotta continue de nous offrir des éditions prestigieuses de série B qu’il convient de (re)découvrir. Focus sur celle apportée à l’un des classiques du film de genre australien, Razorback (Russel Mulcahy, 1984), où il est question, entre autres, d’un sanglier géant tueur. Cochon qui s’en dédit Alors que Le Chat qui Fume nous mijote pour les mois à venir plusieurs éditions attendues de titres tous droits venus d’Australie, l’éditeur Carlotta prend les devants en sortant […]


Frankenhooker

A l’occasion de sa projection au Festival du Film de Fesses, revenons sur le déjanté Frankenhooker de Frank Henenlotter, relecture du mythe de la créature de Frankenstein, plongée dans les bas-fonds new-yorkais.  Jeffrey, remet nous des glaçons Le mythe de la créature de Frankenstein a de nombreuses fois été adapté au cinéma – nous vous avons déjà parlé d’ailleurs de bons nombres des adaptations de Universal consacrées au fameux monstre – mais a eu le […]


Concours DVD/BLURAY – COCOON 1

Fais pas Genre ! est très heureux de s’associer avec Carlotta pour vous faire gagner 3 DVD ou BLURAY (au choix) du film Cocoon de Ron Howard qui ressort dans une somptueuse édition le 08 Août. Pour peut-être gagner votre exemplaire, vous n’avez qu’à répondre aux questions ci dessous et laisser vos coordonnées. Vous pouvez remporter des chances supplémentaires en suivant Fais pas Genre ! sur Twitter (@fpgenre) ou Facebook. Bonne chance ! CONCOURS DU 30 JUILLET AU 8 AOUT   Loading…


La Vengeance aux Deux Visages

Carlotta dégaine une édition ultime de la seule réalisation de Marlon Brando auparavant passée dans l’escarcelle de Sam Peckinpah et Stanley Kubrick (oui, oui) : La Vengeance aux Deux Visages, western intrigant, résolument différent, à la frontière du classique et de ce qui fera l’avant-garde du genre. Une brève histoire du Temps On rabâche, nous autres cinéphiles, les sempiternels exemples. Parlez d’un acteur ou d’une actrice passé(e) derrière la caméra ou qui a toujours été […]


De Palma 2

Alors que le bonhomme a été aux honneurs pour la sortie de son premier effort en tant que romancier, Carlotta édite un documentaire tourné en 2015 mais resté inédit jusqu’ici, alors que tous les fans savaient qu’il existait. Critique du De Palma de Noah Baumbach et Jake Paltrow. Tu prends De Palma et tu filmes C’est avec un titre à la Philip K. Dick – auteur de Les Androïdes rêvent-ils de moutons électriques ?, base de […]