zoophilie


Animal Love

C’est devant Animal Love, que j’ai découvert le travail d’Ulrich Seidl. A vrai dire, je me demandais bien ce qu’un documentaire sur les rapports entre les hommes d’une part et les animaux d’autre part pouvait bien faire dans la case Trash d’Arte, aux côtés des déboires érotico-violemment gays de Bruce La Bruce ou des délires nanardesques d’Ed Wood. L’article qui suit ne sera pas vraiment une critique, ni une analyse, mais plutôt une réflexion sur […]