Youtube


Portrait du CinématoGrapheur assis sur un fauteuil de cinéma, dans un salon, et s'apprêtant à fermer un clap ; derrière lui, une étagère avec de nombreux DVD.

Le CinématoGrapheur, à propos de Spielberg

Après avoir conquis le YouTube cinéma grâce à ses brillantes analyses de nos blockbusters préférés, Victor Norek aka le CinématoGrapheur, consacre son premier livre au roi du divertissement : Steven Spielberg. Édité chez Third editions, L’œuvre de Steven Spielberg : l’art du blockbuster plonge en profondeur dans la filmographie du cinéaste le plus connu au monde pour mieux nous en montrer la cohérence, la virtuosité et la profondeur. Un livre inédit et définitif qui méritait bien un entretien fleuve !


L'acteur Bastien Garcia Installe sa caméra tout sourire, à quelques mètres d'un binôme, homme et femme, de commerciaux qui semblent l'attendre ; scène du film Stéphane.

[Entretien] Timothée Hochet & Lucas Pastor, Voyage en Malaisie

Récompensé par le prix des lecteurs Mad Movies il y a deux ans au PIFFF, l’OVNI cinématographique Stéphane, réalisé par Timothée Hochet et Lucas Pastor, nous a surpris et impressionné lors de sa projection en novembre dernier au cinéma Le Méliès de Montreuil. Retour sur la conception de ce film fou en compagnie de ses deux créateurs issus du youtube game.


Marcel le coquillage dans les airs, utilise un paquet de bonbons en guise de parachute.

Marcel le coquillage (avec ses chaussures)

Il est de ces films qui vous bouleversent tant qu’ils vous emmènent en des lieux où les émotions annihilent la réflexion théorique, abandonnée à la porte des rires et des larmes. Ces films-béquilles ou de chevet qui vous réapprendront à marcher à chaque étape de votre vie et envahissent les critiques d’une subjectivité aveugle au risque publicitaire. A l’approche de noël, revenons sur Marcel le coquillage (avec ses chaussures) (Dean Fleischer Camp, 2023), probablement le plus grand des petits phénomènes de l’année.


Street Fighter : Assassin’s Fist

J’ai toujours considéré trois compétences universelles pour ne pas être laissé sur le banc de touche réservé aux inadaptés sociaux : Savoir faire du vélo, jouer au ping-pong et avoir un perso à Street Fighter 2. Celui que je considère comme le plus grand jeu de Capcom est en effet un bloc, un parpaing posé sur la timeline de la culture populaire et la pierre angulaire de l’histoire du genre humain. Aussi, quand deux gugus […]