[TOP10] Les Films qui n’ont pas fait genre en 2023


Une nouvelle année qui commence c’est surtout l’occasion de regarder en arrière pour livrer les habituels TOP10 et désigner le film qui « fait pas genre » de l’année. Chacun.e des 20 rédacteurs/trices a dû choisir les 10 films qui, pour lui/elle, « n’ont pas fait genre » en 2023 parmi ceux qui répondent aux critères de notre ligne éditoriale, et seulement ceux-là. Ne sont pris en compte que les films sortis en France (salles, vod, svod, dtv) entre le 24 Décembre 2022 et le 24 Décembre 2023. 

L’année 2023 aura été marqué pour nous par un élargissement de l’équipe. Nous avons en effet accueilli de nouveaux rédacteurs.trices, avec une volonté de réunir une équipe avec plus de diversité, à tous les niveaux et notamment dans les origines géographiques. En résulte une rédaction volontairement moins parisienne. Ce changement a un impact important sur le TOP10 de la rédaction, puisque certains films qui n’ont pas eu, ou peu, de distribution “province” se voient naturellement moins plébiscités. D’aucun pourrait alors considérer ce TOP comme relativement consensuel, mais c’est bien tout l’intérêt d’un TOP que de représenter une forme de consensus, au moins au sein de la rédaction qu’il est censé représenter. Reste que les dix films présents dans ce classement constituent pour nous dix propositions de qualité qui auront sensiblement marqué une année cinématographique qu’on considère quasi-unanimement comme relativement moyenne. 

Fait rare (unique même, pour ce qui nous concerne), c’est un film sorti en Janvier, The Fabelmans de Steven Spielberg, qui est nommé film qui fait pas genre de l’année, son souvenir n’ayant pas perdu de son intensité au fil des mois. C’est la troisième fois qu’un film de Steven Spielberg remporte ce titre après Ready Player One en 2018 et West Side Story en 2021, ce qui prouve la fidélité de l’équipe, malgré les vas et viens de rédacteurs.trices, à un cinéaste dont on a parfois eu l’étrange impression cette année que la critique française découvrait subitement le talent. Le reste du tops salue autant des vieux maîtres (Scorsese, Miyazaki, Tipett) que de plus jeunes auteurs qui confirment tout l’espoir qu’on portait déjà en eux (Cailley, Gerwig, Aster, Dupieux, Perrin, Yamazaki). Enfin, cette année nous avons souhaité partager le classement des places 11 à 20, pour deux raisons, d’abord parce que ces neufs films auraient, à quelque chose prêt, pu se retrouver dans le TOP 10 tant ils ont obtenu un score très proche du dixième, mais aussi parce qu’il nous semble que cela illustre encore davantage la pluralité de l’équipe et des sensibilités qui la compose. Côté série, après Atlanta l’an dernier, c’est la série animée Scott Pilgrim prend son envol qui a eu les honneurs de la rédaction, talonné de prêt par une série made in France qui fait vraiment pas genre, Polar Park avec Jean-Paul Rouve. En queue de peloton de ce trio, c’est la série événement The Last of Us et sa première saison fort commentée qui a retenu l’attention de l’équipe.

Vous pouvez parcourir les articles consacrés aux films cités, en cliquant directement sur l’image le représentant.

 

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

13 + 1 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.