Yann Gonzalez


Les films qui font pas genre de 2018 selon…

Cette année, si la rédaction donne à nouveau son avis (voir ICI) et que les lecteurs sont invités à le donner sur notre page Facebook tout au long du mois de janvier, on a aussi décidé d’inviter des cinéastes qui font pas genre dans le paysage du cinéma français pour leur demander quels ont été leurs films de l’année 2018. Yann Gonzalez, Alain Della Negra, Dominique Rocher, Thierry De Peretti, Bertrand Mandico, William Laboury et Hubert […]


Poggi/Vinel : Courts-métrages

JHR Films lance la collection « Cinéastes de demain » cherchant à faire découvrir les courts-métrages d’auteur(es) qui feront – pari pris – les beaux jours du cinéma mondial dans les prochaines années. Leur première sortie concerne un couple de cinéastes qui attisent notre curiosité depuis quelques années déjà, à savoir Caroline Poggi et Jonathan Vinel, dont trois courts-métrages Play (2011), Chiens (2012), Tant qu’il nous reste des fusils à pompe (2014), ainsi que quelques clips se […]


Ultra Rêve 1

Programme de trois court-métrages produits par Ecce Films, Ultra Rêve est sorti mercredi, comme une sorte de premier bilan d’un certain cinéma français fétichiste, rêveur, romantique et qui ne fait vraiment pas genre. Plus d’érotisme ! Le duo Jonathan Vinel/Caroline Poggi, Yann Gonzalez et Bertrand Mandico ont écrit ensemble un vibrant manifeste pour un cinéma romantique et brûlant de désir dans les Cahiers du cinéma de cet été. Ce poème touchant et stimulant pourrait être résumé […]


Yann Gonzalez, retrouver la nuit 1

Pour la sortie de son merveilleux Un Couteau dans le cœur, l’un des plus beaux films français de l’année, nous avons rencontré Yann Gonzalez dont c’est seulement la deuxième réalisation. Aussi généreux, foisonnant et sentimental que son cinéma, il défend dans cet entretien une vision protéiforme, transgenre et amoureuse de la cinéphilie et du monde. Après la bulle qu’était Les rencontres d’après minuit (2013),  il ouvre encore plus son univers et fait exploser son désir d’utopie.  […]


Un Couteau dans le Coeur 2

C’est l’une des belles surprises de la 71ème édition du Festival de Cannes : la présence en compétition du seulement deuxième long-métrage d’un des auteurs les plus passionnants du cinéma français actuel. Après Les rencontres d’après minuit (2013) qu’on avait découvert à la Semaine de la Critique, Yann Gonzalez signe ni plus ni moins que l’un des plus beaux et généreux films vus cette année à Cannes. Inonder les cœurs de sang… de sperme … et […]