cujo


Le bolide Christine en feu (critique du film)

Christine

Carlotta offre à l’un des films les plus fascinant de John Carpenter, Christine (1983), l’occasion de rejoindre sa collection prestigieuse de coffrets « ultra-collector ». Soit, et de très loin, ce qui se fait de mieux en terme d’édition vidéo aujourd’hui. I’m addicted to you, Don’t you know that you’re toxic ? Au sortir de l’insuccès critique et public de The Thing (1982) – ce qui aujourd’hui apparaît comme une hérésie – difficile pour John Carpenter […]


Paysage de crépuscule dans le film Cujo (critique)

Cujo

En marge de son coffret collector consacré à Christine (John Carpenter, 1983) dont on va vite vous parler, l’éditeur Carlotta offre un écrin de qualité à une autre adaptation de Stephen King, le récit de chien tueur Cujo (Lewis Teague, 1983) sortie la même année. Critique mordante. Film de niche Nous vous en parlions déjà il y a quelques jours à l’occasion de notre chronique de l’adaptation de Dans les Hautes Herbes (Vincenzo Natali, 2019) […]


Peut-on vraiment adapter Stephen King ? 3

Tandis que la nouvelle version de Ça (Andrés Muschietti, 2017) détrônait cette année L’Exorciste (William Friedkin, 1973) au box-office mondial des films d’horreur, les adaptations de Stephen King fleurissent e sur nos petits écrans et l’année qui vient de s’achever semble marquer un paroxysme tout à fait synchrone avec la vague de revival eighties galvanisée par Stranger Things : cinq long-métrages dont le four La Tour Sombre (Nikolaj Arcel, 2017) et deux produits par Netflix mais […]