anime


Les cinq joueurs de l'équipe de basket de The first Slam Dunk s'avancent sur le terrain, alignés, fiers, devant un public et leur staff tous vêtus de blanc.

The First Slam Dunk

Quand Takehiko Inoue adapte son manga Slam Dunk, cela donne “The First Slam Dunk” (2023), soit l’une des plus belles propositions de film sportif depuis belles lurettes. Un accomplissement aussi bien technique qu’artistique qui emporte tout sur son passage, y compris ceux pour qui les règles du basket sont plus opaques qu’une notice pharmaceutique.


Plan rapproché-épaule, décadré, sur Wolverine qui sourit dans la série d'animation X-Men.

X-Men (1992)

La sortie récente de la série animée “X-Men ‘97” (Beau DeMayo, 2024) est l’occasion rêvée de revenir sur celle qui la précède : “X-Men” (Mark Edward Edens, Sidney Iwanter & Eric Lewald, 1992-1997) ! Cinq saisons et soixante-seize épisodes où bien avant les films de Bryan Singer, nous avons appris à connaitre Wolverine, Tornade, Magnéto et tant d’autres…


La famille de sans-abris de Tokyo Godfathers pose fièrement, avec le sourire, dans leur "chez eux" : une décharge.

Tokyo Godfathers

Dans l’ombre de Perfect Blue (1997) et Paprika (2006) se terrent deux longs-métrages de Satoshi Kon : Millenium Actress (2002) et Tokyo Godfathers (2003). Ce dernier, inconsidéré à l’époque de sa sortie, anomalie dans sa filmographie, se voit peu à peu rétablir ses lettres d’or par une communauté de cinéphiles passionnés et fidèles. Quoi de plus beau comme cadeau de noël que de vous inviter à (re)découvrir un des chefs d’œuvre (c’est peu dire, il n’a fait que ça) trop souvent mis de côté d’un des plus grands réalisateurs de cinéma d’animation japonais ?


Sur la terrasse d'une maison au cœur des bois, un héron prend son envol devant un tout jeune homme, vu de dos ; plan issu du film Le garçon et le héron.

Le Garçon et le Héron 1

Dix ans après Le vent se lève (2013), le maître de l’animation japonaise Hayao Miyazaki sort de sa retraite annoncée, animé d’un besoin urgent de conter à nouveau des histoires. Son nouveau film, Le Garçon et le Héron (2023), est l’invitation à nous laisser porter par le merveilleux, pour penser les pires plaies du monde, mais aussi nos plus intimes. Un geste coutumier du cinéaste, mais qu’il sublime ici par la densité plastique et narrative de son histoire, ainsi qu’une question nouvelle pour l’auteur, celle de sa propre finitude et de comment passer le flambeau.


Un jeune homme et une jeune femme en tenue d'écoliers japonais sont dos à dos sous des cerisiers en fleurs ; plan onirique du film Je veux manger ton pancréas.

Je veux manger ton pancréas

Ne vous faites pas avoir, il n’y a absolument rien de cannibale dans Je Veux Manger ton Pancréas. À mille lieux de tout ce que le titre aurait pu laisser imaginer, l’animé dispo sur Netflix depuis quelques semaines est en réalité un énième de ces films d’animation nippon plein de bons sentiments.


Les deux personnages principaux du film Les Mondes Parallèles, un jeune homme avec une veste blanche et les mains dans les poches et une jeune femme en longue veste noire au premier plan, marchent dans la rue.

Les Mondes Parallèles

Deux Japons parallèles interagissent à coup de tentatives d’assassinats et de cyborgs… L’originalité n’est pas forcément le maître-mot dans ce premier long métrage de Yuhei Sakuragi intitulé Les Mondes Parallèles, mais l’efficacité est au rendez-vous. La Guerre des Mondes Animes Voilà six ans que le légendaire Studio Ghibli, fondé par Hayao Miyazaki et Isao Takahata a sorti son dernier film en date Le Conte de la Princesse Kaguya (Isao Takahata, 2014), et quatre ans que […]