Entretiens

Avant de s’appeler “Fais pas Genre” on s’appelait “Intervista” et intervista ça veut dire Interview. C’est donc ici que vous trouverez nos interviews, entretiens ou compte rendus de masterclass.


[Entretien] Sebastien Vanicek, forcer la mue

Faut-il encore présenter le phénomène Vermines (Sebastien Vanicek, 2023) ? Si vous êtes amateurs de cinéma de genres est intéressé par cette épineuse question de la revitalisation de l’imaginaire du cinéma français, vous n’êtes certainement pas passé à côté de ce film d’horreur made in France qui a mis tout le monde d’accord. Quelques jours après son incroyable nomination au César du Meilleur Premier Film, nous revenons avec le réalisateur Sébastien Vanicek sur ses débuts, la fabrication du film, les grands sujets qui le traverse et l’accueil inespéré pour un film d’invasion araignée qui pourrait, on l’espère, faire date dans l’Histoire des cinémas de genres français.

Gros plan sur une jeune femme allumant un briquet, anxieuse, près d'une toile d'araignée dans le film Vermines de Sébastien Vaniček.

Portrait de René Manzor sur fond noir.

[Entretien] René Manzor, raconteur d’histoires

Faire “L’Etat des Lieux des cinémas de genres français” comme on ambitionne de le faire, modestement, depuis des années, pourrait s’arrêter à en traiter la plus vive actualité, ce qui frémit. Pourtant, à notre sens, pour mieux comprendre où nous en sommes et vers où nous allons, il convient certainement de regarder aussi en arrière, de repenser à toutes ces étapes charnières où après un ou plusieurs beaux essais, la transformation attendue n’a pas eu lieu. René Manzor est de ces cinéastes dont on peine à comprendre que le cinéma français, n’ait pas su pleinement reconnaître le talent. Qu’on se le dise, avec un regard rétrospectif sur sa filmographie, c’est tout bonnement une anomalie qui ne s’explique pas. Du Passage à 36.15 Code Père Noël, d’un Amour de Sorcière à Dédales en passant par ses aventures américaines notamment sur la série Young Indiana Jones, nous avons eu l’immense plaisir et chance de richement discuter avec René Manzor. Un entretien sans fard mais aussi sans aigreur aucune, à l’image du cinéaste : généreux.  


[Entretien] Martin Jauvat, Hors Zone

Grand Paris, le premier long métrage de Martin Jauvat suivant les aventures de Renard et Leslie, deux habitants de Chelles partant à l’aventure au fil des transports en commun de la région Ile de France, était sans doute une des propositions les plus audacieuses de l’année mêlant comédie, aventure et science- fiction. Alors que la fin d’année approche, et avec elle la saison des prix et des « tops 10 », Fais Pas Genre a proposé un entretien à Martin Jauvat pour discuter de son étonnant premier film.

Contre-plongée sur Martin Jauvat, souriant en jogging rose, et Mahamadou Sangaré, soucieux en jogging bleu, marchant dans le film Grand Paris.

David Fincher pose à côté de sa caméra.

[Masterclass] David Fincher, l’illusion du contrôle

Retranscription de la Masterclass donnée par David Fincher à la Cinémathèque Française en Octobre 2023, l’occasion pour le cinéaste de se confier sur les motivations à l’origine de ses projets, le mythe du cinéaste tout-puissant ou encore l’avenir du cinéma à l’heure des bouleversements technologiques. Rien que ça !


[Entretien] Adrien Beau, Gloire à la Matière

Conte gothique et récit de « proto-vampire » sorti des bois du cinéma français, Le Vourdalak est un impressionnant et singulier premier long-métrage, auquel peu de choses nous avait préparé lors de sa découverte. Mais après ce contact avec la « créature » – il n’aime pas ce terme – encore moins de choses nous avait préparé à la rencontre avec son créateur, Adrien Beau. 

Le vampire du film Le vourdalak, réalisé par Adrien Beau, mort un enfant dans un pâle clair-obscur.

Les deux jeunes héros de Super-bourrés traînent leur âne sous un ciel bleu et un soleil de plomb, évoluant sur un sentir qui traverse une vallée plutôt verte, sous la caméra de Bastien Milheau.

[Entretien] Bastien Milheau, bien sur deux chaises

C’est sans doute la plus belle surprise de notre été, Super-bourrés, le premier long-métrage de Bastien Milheau arrive dans nos salles ce mercredi 30 août. Ce teen movie singulier qui fait se rencontrer l’esprit déluré de la comédie américaine contemporaine et la géographie gersoise est à la jonction de beaucoup des réflexions que nous menons depuis plusieurs années concernant les cinémas de genre en France. Comment ces références américaines peuvent se mêler à nos terroirs ? Comment capter un public adolescent avec des productions françaises ? On a posé directement ces questions à l’intéressé.