Jade Vincent


A propos de Jade Vincent

Jeune sorcière attendant toujours sa lettre de Poudlard, Jade se contente pour le moment de la magie du cinéma. Fan absolue de Jurassic Park, Robin Williams et Sono Sion, elle espère pouvoir un jour apporter sa pierre à l'édifice du septième art en tant que scénariste. Les rumeurs prétendent qu'elle voue un culte non assumé aux found-footages, mais chut... Ses spécialités sont le cinéma japonais et asiatique en général.


Bliss

Présenté conjointement à L’Etrange Festival de Paris et au Festival du Film Fantastique de Strasbourg, focus sur Bliss (Joe Begos, 2019) véritable trip visuel qui nous choppe à la tête et aux tripes avec sa descente cocaïnée filmée en 16 mm au cœur d’un Los Angeles nocturne. Bad Trip Advisor On le sait, nombre d’artistes aussi anciens que contemporains ont eu recours aux merveilles de la drogue et autres spiritueux pour trouver l’inspiration et créer […]


Scène du film Diner (critique)

Diner

Nombre de fans attendaient Diner avec engouement, promesse de la nipponerie barrée annuelle de l’Étrange Festival. Après les géniaux Sakuran (2007) et Helter Skelter (2012), Mika Ninagawa revient avec son nouveau film pop et acidulé baigné de foodporn, de crise existentielle et d’assassins timbrés. Le cuistot, la belle et les psychopathes Le cinéma japonais a cette particularité de faire fleurir des réalisateurs aussi délirants que bizarres. Si les noms de Sono Sion, Noboru Igushi ou […]


Imogen Poots et Jesse Eisenberg dans le film Vivarium (critique)

Vivarium

Parmi les grandes thématiques cet Étrange Festival 2019, le home invasion est particulièrement prisé par la compétition, avec notamment l’un des longs-métrages les plus attendus de cette édition : Vivarium, déjà présenté à Cannes à l’occasion de la Semaine de la Critique. L’irlandais Lorcan Finnegan livre un second long métrage aussi hypnotique que troublant. Enfer à louer Un jeune couple à la recherche d’une maison tombe sur une agence pour le moins particulière, aussi étrange […]


Un des démons du film Nekrotronic (critique)

Nekrotronic

Pour son quart de siècle, l’Étrange Festival choisit d’ouvrir les festivités avec Nekrotronic, le dernier délire des fréros geeks Roache-Turner, qui persévèrent dans le film de zombies. Départ sur des chapeaux de roue ou pétard mouillé pour cet étrange anniversaire ? Démon Bidon On les a connus à l’Étrange en 2014 avec Wyrmwood, ils reviennent cette année en l’honneur de la 25ème édition. Si on ne peut aisément les comparer à leurs confrères australiens Spierig (Undead, La […]


Lords of Chaos 1

Tandis que les salles obscures chantaient à tue-tête Somebody to Love de Bohemian Rhapsody (Bryan Singer, 2018), le PIFFF a préféré se la jouer black metal norvégien en donnant la part belle à Lords of Chaos. À travers ce biopic retraçant l’épopée du groupe Mayhem et de son fondateur Euronymous, Jonas Åkerlund nous livre un jouissif « d’après une histoire vraie » surréaliste de violence et de déviances. Lord of biopic Le pari était osé : adapter Lords of […]


Terrified

En lice pour le Grand prix du dernier PIFFF 2018 voilà une production argentine, troisième long-métrage de Demian Rugna, habitué du genre dans son pays. Présenté comme un hommage aux Insidious (2010-2013) et autres Conjuring de James Wan (2013, 2016), on s’attendait à une plongée dans un univers terrifiant et dérangeant. C’est raté. J’irais bien refaire un tour du côté de chez Wan Il n’est pas coutume de voir des films de genre argentins sur […]


What Keeps you Alive

Un couple lesbien part fêter son anniversaire de mariage dans un chalet isolé en forêt. Mais pas de chance : l’une des deux est une meurtrière au sang-froid, habituée des arnaques à l’assurance-vie. Présenté en hors-compétition au PIFFF 2018, la première réalisation en solo de Colin Minihan séduit sur tous les points, pour une plongée dans un thriller cruel mené par deux actrices d’exception. Massacrons-nous dans les bois Colin Minihan n’est pas inconnu au bataillon du […]


Tous les dieux du ciel

La première française de Tous les dieux du ciel était sans doute l’une des projections les plus attendues de cette huitième édition du PIFFF. Il s’agit du premier long-métrage du français Quarxx qui oscille entre drame familial, thriller campagnard, fantastique perché, SF schizophrénique et humour malsain. Pour le meilleur, et surtout le pire. Ploucs et envahisseurs Si le nom de Quarxx courait sur les lèvres des festivaliers coutumiers du genre, c’est grâce à l’édition 2017 […]


Upgrade

Plaisir coupable de l’Étrange Festival 2018 qui s’est terminé la semaine dernière, Upgrade (Leigh Whannell, 2018) sort ce mercredi en salles. Cette nouvelle production de Jason Blum s’aventure sur le terrain de la science-fiction dans ce qui pourrait être une relecture de L’Homme qui valait trois milliards (Kenneth Johnson, 1974-1978). Au programme : A.I. manipulatrice, vengeance et combats à couteaux tirés. Défaillance SySTEM Figure de proue des productions Blumhouse de ces dernières années, Leigh Whannell a […]


Violence Voyager

Dans la programmation Mondovision de l’Étrange Festival, on aime bien sortir des sentiers battus pour proposer des films barrés, gore à souhait et sans aucune retenue. Parmi la sélection aux petits oignons de cette 24ème édition ressort la nouvelle odyssée animée de l’excentrique Ujicha qui, cinq ans après le génial Burning Buddah Man (2013), nous régale d’un parc d’attraction un peu particulier avec Violence Voyager. Vous faites le tarif étudiant ? Dans un petit village perdu […]


The Dark

The Dark  est le premier long-métrage de Justin P. Lange (co-réalisé avec Klemens Hufnagl) après une gestation de six années. Et le bébé est une magnifique jeune fille avide de chair humaine. La mort lui va si bien Une jeune morte-vivante impitoyable maniant habilement la hache épargne un garçon aveugle qu’elle décide de protéger : un pitch pour le moins intriguant qui a attiré nombre de curieux de l’Étrange Festival. Réalisateurs inconnus au bataillon, Justin […]


May the Devil take you

Digne représentant du cinéma de genre indonésien dans la compétition internationale de l’Étrange Festival, Timo Tjahjanto fait son grand retour dans l’horreur terrifiante et sanguinolente. Mêlant malédiction et possession avec un faux-air d’Evil Dead (Sam Raimi, 1983), May the Devil Take you s’impose comme l’un des immanquables de cette édition 2018. Malédiction à l’indonésienne Si le nom de Timo Tjahjanto n’est pas totalement inconnu des adeptes d’horreur et histoires de fantômes, c’est en partie grâce […]