nicolas winding refn


Nicolas Winding Refn, l’amour et le chaos

Parrain de l’édition 2019 du Festival Toute la Mémoire du Monde qui se consacre depuis plusieurs années à célébrer les films restaurés, le cinéaste Danois Nicolas Winding Refn a donné à la Cinémathèque Française une masterclass passionnante qui permet de mieux saisir son personnage et l’esprit torturé qui l’habite. Copenhague – New York \ 1970-1987 / « Je suis né pas très joli, dyslexique et daltonien. Mon enfance était rythmée par les rendez-vous chez des […]


Mads Mikkelsen, droit dans les yeux

Mads Mikkelsen fut à l’affiche en ce début d’année 2019, de deux films qui font plutôt pas genre, le survival movie un peu vain mais pas dégueu pour autant, Arctic (Joe Penna, 2019), la plutôt médiocre production Netflix, Polar (Jonas Åkerlund, 2019) que l’autrice de cet article n’a même pas pris le temps de finir c’est dire à quel point c’est nul, ainsi que le dernier Julian Schnabel At Eternity’s Gate, lui  aussi fraîchement arrivé sur […]


Concours – The Neon Demon

A l’occasion de la sortie en DVD et Blu-Ray du très bon The Neon Demon de Nicolas Winding Refn, Fais pas Genre s’associe avec Wild Side pour vous faire gagner 2 DVD et 1 Blu-Ray de ce film que nous avons adoré (voir notre article) : « Une jeune fille débarque à Los Angeles. Son rêve est de devenir mannequin. Son ascension fulgurante, sa pureté suscitent jalousies et convoitises. Certaines filles s’inclinent devant elle, d’autres sont prêtes à tout pour lui […]


The Neon Demon 3

Audacieux et brillamment mis en scène, The Neon Demon s’est rapidement imposé comme l’une des agréables surprises de ce Cannes 2016. Nicolas Winding Refn revient en force avec un thriller à la fois glamour et horrible, magnifique et dégoutant, où la beauté paraît être un bien lourd fardeau. L’autre “ELLE” Après Only God Forgives, présenté à l’édition 2013 de Cannes, Nicolas Winding Refn, le génial réalisateur de Drive (2011), revient avec The Neon Demon qui s’annonçait comme l’un des immanquables de […]


Drive 5

Le plus grand des cinéastes danois revient en force avec une nouvelle perle sanglante, belle, aboutie. Il ne s’agit donc pas de Lars Von Trier, mais bien de Nicolas Winding Refn et son magnifique Drive (prix de la mise en scène à Cannes) qui nous narre l’aventure noire et violente d’un mécanicien/cascadeur/chauffeur pour la mafia. I’m in love with my car Opinion personnelle: Nicolas Winding Refn est le cinéaste le plus génial au monde après […]