william lustig


Le tueur de Maniac est un mannequin creepy (critique du film de William Lustig)

Maniac (1980)

Le Chat qui fume tape une nouvelle fois en plein dans le culte en offrant à Maniac (William Lustig, 1980) une édition à la hauteur de son statut. Psycho Killer ! Mais qu’est-ce-que c’est  ? Si son nom évoque peu de choses aux cinéphiles non-initiés, c’est que William Lustig n’a pas connu une carrière aussi prolifique que d’autres cinéastes américains « de genres »  de son époque. Venu à la réalisation par le cinéma pornographique […]


Maniac 5

Après avoir réalisé le très moyen P2, déjà avec la collaboration d’Alexandre Aja, et l’encore plus moyen Engrenage Mortel, le français Franck Khalfoun retourne avec ses potes Aja et Levasseur pour Maniac, le remake du film culte de William Lustig. Quand on voit à quel point le fils Arcady arrive à se démerder pour pondre des remakes plus que corrects, on était en droit d’attendre beaucoup de celui-ci qui, après la première bande-annonce, semblait imposer […]


Maniac Cop

Après Blue Jean Cop, focus sur un autre titre de la collection Midnight Collection de Carlotta, le culte Maniac Cop de William Lustig. Nique la police De la fin des années 1970 au milieu des années 1980 le cinéma américain fut le théâtre de l’émergence d’un sous-genre du cinéma d’horreur : le slasher. Sorte de neveu éloigné du giallo Italien, ce genre exploitait le même filon du tueur en série impitoyable, égorgeant, étripant, décapitant, éviscérant ses […]


The Call

Passé partiellement inaperçu, voir même largement inapprécié par la critique frigide, The Call est l’un de ces petits films venus de nulle part qui finalement révèle avoir de solides arguments pour surprendre son petit monde. Embarquez dans un haletant voyage dans le coffre d’une voiture, sur une autoroute couvrant plus de cinquante ans de cinéma d’horreur. Highway to Hell Je ne vais pas vous le cacher, voir ce film en salle n’était pas pour moi […]