David Cronenberg, Everything is Sexual

Des tréfonds du bis qui tâche jusqu’au Festival de Cannes, la carrière de David Cronenberg, plus encore, son oeuvre, est l’une des plus fascinantes qu’il soit. A l’époque de la sortie de “A Dangerous Method” nous avions consacré un dossier sur la filmographie intégrale de ce maître indiscutable. Un dossier que nous réactualiserons.


Consumés

Après des années à annoncer qu’il voulait passer à l’écriture de roman, David Cronenberg sort enfin son premier livre, Consumés, l’occasion pour nous d’inaugurer notre nouvelle rubrique “Lectures”. Attention néanmoins, notre article dévoile un peu de l’intrigue du livre (mais pas trop). Consternés Si il y avait un livre attendu avec une étrange impatience en cette rentrée de Janvier c’était bien Consumés, le premier roman du réalisateur canadien David Cronenberg. Etrange impatience, disais-je, car si je dois reconnaître que […]


A Dangerous Method

Quatre ans après le déroutant Les promesses de l’ombre, Cronenberg continue de creuser l’analyse de l’esprit avec A Dangerous Method. Un film dont la réalisation revenait tout naturellement au cinéaste canadien, pour des raisons évidentes, au regard de sa filmographie. Et c’est en réunissant deux des acteurs les plus talentueux de ce début de XXIè siècle qu’il livre une œuvre très forte sur les relations entre les deux psychanalystes qui faisaient le buzz il y […]


Les Promesses de l’Ombre

A la première vision, il est vrai, on se demande si Les Promesses de l’Ombre est bien un film qui s’inscrit dans l’univers et le style de David Cronenberg. Si on y retrouve le style froid et soigné du réalisateur, on peine, en un premier lieu à y déceler les thématiques de son cinéma. Et puis finalement, à force d’analyse, de revisionnage, on dévoile aisément que ces promesses de l’ombre sont belles et bien ancrées […]


A History of Violence 1

On considère souvent qu’à partir de A History of Violence, David Cronenberg a changé son fusil d’épaule, évolué, changé ses préoccupations d’auteur. En réalité, il n’en est rien, A History of Violence, comme Les Promesses de l’Ombre après lui, restent des films très cohérents dans la filmographie du réalisateur. Non, pas des films fantastiques, ça, d’accord. Pas non plus d’horreur et de gore, c’est sûr. Mais les mêmes interrogations sur la nature humaine, et ici, […]


Spider

Avec ce film, David Cronenberg amorçait un virage de carrière tout en douceur. Si le film reste imprégné par ses thématiques, il en accroche une nouvelle, la psychanalyse, en oscillant entre un fantastique dissimulé et une approche stylistique qui pourrait apparaître un peu plus classique qu’à l’accoutume. Il n’en demeure pas moins que tous les détracteurs qui décidèrent de renier ce qu’ils appellent le “nouveau cinéma de Cronenberg” dès la sortie du film, doivent se […]


eXistenZ 2

Fort de ses précédents succès, Cronenberg réalise en 1999 eXistenZ, ou le film qui le fera connaître aux adolescents attardés qui préféraient jouer à Pokémon avec leurs potes plutôt qu’aller au cinéma (et on ne leur en tiendra pas rigueur). En 2011, nous avons la réponse, mais à cette époque là, ils étaient encore peu à imaginer l’ampleur que pourrait prendre le jeu en ligne seulement dix ans plus tard et nombreux sont ceux qui […]


Crash

Œuvre majeure et centrale de sa filmographie, extrémité pour d’autres, Crash est l’un des films de Cronenberg qui ne laisse pas indifférent. Le film, qui avait littéralement choqué la Croisette lors de son passage en compétition en 1996, était toutefois reparti avec un Prix du Jury car le président d’alors, Francis Ford Coppola, avait été véritablement subjugué par l’audace de David Cronenberg à traiter un tel sujet de la sorte. A l’arrière des Berlines Film […]


M. Butterfly 1

Adaptation d’une pièce de David Henry Hwang, elle-même adaptée de l’affaire d’espionnage impliquant Shi Pei Pu, un chanteur d’opéra pékinois, au diplomate français Bernard Boursicot, entre les années ’60 et ’80, M. Butterfly est très injustement considéré comme un film à part dans l’œuvre de David Cronenberg. Seconde collaboration entre le cinéaste torontois et Jeremy Irons, voici un film qui a (presque) toutes les caractéristiques d’une œuvre cronenbergienne. Butterfly, Butterfly… Pourquoi es-tu Butterfly? “L’amour est […]


Le festin nu 1

Exception faite de Dead Zone, les rares adaptations cinématographiques que David Cronenberg a faites étaient basées sur des livres somme toute assez mineurs. Passionné depuis toujours par la beat generation, tonton David fait le grand saut en portant à l’écran un roman qu’il adore, mais qui est réputé comme inadaptable au cinéma: Le festin nu de William S. Burroughs. Un film puissant, surpuissant même, qui suinte l’esprit beatnik et bebop de l’écriture libre de l’auteur, […]


Faux-semblants 2

Les années ’80 ont été décisives pour David Cronenberg: avec quatre films réalisés, il devient l’un des réalisateurs d’horreur les plus acclamés par la critique. Ses films se suivent, toujours avec un lien logique, toujours aussi envoûtants et organiques. Il clôturera cette décennie avec Faux-semblants, dans lequel Jeremy Irons interprète un double rôle, et qui sortira en Amérique au dernier trimestre 1988 et en Europe en 1989. O’Brother Faux-semblants DOIT absolument être le film de […]


La Mouche 5

Remake de La Mouche Noire de Kurt Neumann (1952) initialement prévu pour Tim Burton, La Mouche (The Fly) est considéré à juste titre comme l’un des meilleurs films de David Cronenberg. On y retrouve en effet toute la quintessence de son cinéma, ses thèmes phares, et son sens de la mise en scène incroyable. Brundle-Mouche Lorsque le film sort en 1986, il fait l’effet d’une petite bombe. Son sujet, l’imagerie crue et sale propre du […]


Dead Zone

Dead Zone est la quatrième adaptation cinématographique d’un roman de Stephen King, et le premier film de Cronenberg adapté d’un roman. Sorti la même année que Christine, les deux films ont, à budget égal, rapporté la même somme d’argent. Mais tandis que Carpenter s’amuse avec une Plymouth Fury dans un film purement horrifique, Cronenberg réalise un film très triste, dans lequel Christopher Walken livre l’une de ses plus grandes performances. Shoot the president first C’est […]