Archives du mois : novembre 2019


Joe Pesci et Robert de Niro dans le film The Irishman (critique)

The Irishman

Nouvelle collaboration entre Martin Scorsese et Robert de Niro, vingt-quatre ans après Casino, The Irishman sort ce 27 novembre 2019 sur la plateforme Netflix. Adaptation d’un roman narrant la vie de Frank Sheeran et de son implication dans la disparition de Jimmy Hoffa, c’est tout un genre du cinéma qui célèbre ses retrouvailles avec le réalisateur américain. L’heure est à la fête, et installez-vous confortablement : elle prend place directement dans votre salon. Gang de Requins […]


Les Anges de la Nuit 1

Deuxième long-métrage de Phil Joanou, Les Anges de la Nuit sortait en 1990 aux États-Unis et rassemblait toute une génération d’acteurs du cinéma américain : Sean Penn, Gary Oldman, Ed Harris, Robin Wright, John C. Reilly et John Turturro…Rien que ça ! Alors que sortait quelques jours seulement avant Les Affranchis de Martin Scorsese, peut-on affirmer que Les Anges de la Nuit possède autre chose qu’un joli casting à présenter aux spectateurs avides d’histoires de […]


Knives and Skin

Avec ses passages au Festival du film Américain de Deauville, à L’Etrange Festival et au Smell Like Teen Spirit Festival, Knives and Skin, premier long-métrage de Jennifer Reeder, avait largement de quoi attiser notre curiosité. D’autant qu’en se parant de références à Twin Peaks ou aux films de Gregg Araki, ce teen-movie a de sacrés pontes en matière d’étrangeté à dépasser pour pouvoir s’affirmer. Girls Just Wanna Have Fun Dans une petite ville de l’Illinois, […]


Concours Blu-Ray – Quand nous étions sorcières

Fais pas Genre ! est très heureux de s’associer à nouveau avec Capricci pour vous faire gagner 3 Coffrets DVD/Blu-Ray de Quand nous étions sorcières de Nietzchka Keene. Pour peut-être gagner votre exemplaire, vous n’avez qu’à répondre aux questions ci-dessous et laisser vos coordonnées. Vous pouvez remporter des chances supplémentaires en suivant Fais pas Genre ! sur Twitter (@fpgenre) ou Facebook. Bonne chance ! CONCOURS DU 21 AU 30 NOVEMBRE   Loading…


Joe Spinell dans le film Vigilante (critique)

Vigilante

Figure phare du cinéma d’exploitation américain, William Lustig est à nouveau mis à l’honneur par Le Chat qui Fume : son vigilante movie sobrement intitulé Vigilante (1983) vient nettoyer New-York et squatter vos platines Blu-Ray. Critique d’un film d’exploitation, au propos politique évidemment sulfureux reflet d’une époque qui ne l’était pas moins. “Y a des fous partout / Y a des brigantes” – Jul « Malgré tout le respect que j’ai pour lui, Lustig est […]


Terminator : Dark Fate

Quatre ans après le complètement raté Terminator Genisys (Alan Taylor, 2015), qui devait redonner un coup de neuf à la saga imaginée par James Cameron, Terminator Dark Fate (Tim Miller, 2019) entend remettre les pendules à l’heure et réécrire une mythologie depuis longtemps embourbée. Hasta la Vista ! La franchise Terminator, c’est pas moins de six films en une trentaine d’années, ainsi qu’une série télévisée, Terminator, The Sarah Connor Chronicles (Josh Friedman, 2008/2009), dont deux […]


Yesterday

Le mal-aimé Danny Boyle s’aventure sur le terrain balisé de la comédie romantique (et fantastique), avec Yesterday (2019), mettant en scène une certaine vision de l’apocalypse : un monde sans Beatles. Love is all you need Même s’il serait peu convenable de nier que le bonhomme a parfois commis des torchons, le mépris quasi-général qui entoure Danny Boyle ainsi que l’opprobre portée à sa filmographie demeurent une injustice difficilement justifiable. Souvent accusé de faire un cinéma […]


Cassandra Delaney dans le film Fair Game de 1986 (critique)

Fair Game

Édite récemment par Le Chat qui Fume, Fair Game de Mario Andreacchio, série B australienne du milieu des années 80, veut se placer dans la droite lignée de glorieux aînées – Mad Max (George Miller, 1979) et Wake in Fright (Ted Kotcheff, 1971) en tête – sans pour autant atteindre leur puissance de frappe. Il n’en reste pas moins un film d’action efficace, fauché mais souvent inspiré, gagnant en subtilité par son beau personnage féminin […]


Koko-Di Koko-Da

Fort d’une réputation d’OFNI horrifique après son passage à l’Étrange Festival, Koko-di Koko-da (Johannes Nyholm, 2019) poursuit le replacement de la Suède dans le paysage de l’épouvante cinématographique entamé cette année par Midsommar (Ari Aster, 2019) et au passage compte bien vous ancrer une entêtante chansonnette dans le crâne. Une Nuit sans Fin Tobias et Elin vivaient une vie tranquille de petite famille suédoise avec leur fille de huit ans Maja jusqu’au décès brutal de […]


Peter Facinelli dans le film Countdown (critique)

Countdown

Vous voulez connaître l’heure de votre mort ? Countdown va vite vous faire changer d’avis. Noyé sous les mauvaises critiques, que vaut réellement le film d’Halloween 2019 ? La Mort aux trousses Sans grande prétention, le premier film de Justin Dec – qui avait jusqu’à présent seulement travaillé comme assistant sur des tournages cinéma et séries – part d’une idée peu convaincante. Dans la première séquence, une jeune fille télécharge une application appelée Countdown qui lui prédit […]


Un des sujets des expériences inhumaines du film Le Retour des morts-vivants 3 (critique)

Le Retour des Morts-Vivants 3

Salué par le Prix du public en 1994 au Festival International du Film Fantastique de Gérardmer, Le retour des Morts-Vivants 3 (Brian Yuzna, 1994) s’offre une nouvelle vie grâce à une ressortie Blu-Ray, éditée par Le Chat qui fume. Troisième opus de la franchise, ce nouveau long-métrage s’éloigne du ton comique que pouvait avoir ses ainés, pour s’engouffrer pleinement dans le romantisme et le gore. Tu les aimes mes tripes apparentes ? Romeo + Juliet […]


Le tueur de Maniac est un mannequin creepy (critique du film de William Lustig)

Maniac (1980) 2

Le Chat qui fume tape une nouvelle fois en plein dans le culte en offrant à Maniac (William Lustig, 1980) une édition à la hauteur de son statut. Psycho Killer ! Mais qu’est-ce-que c’est  ? Si son nom évoque peu de choses aux cinéphiles non-initiés, c’est que William Lustig n’a pas connu une carrière aussi prolifique que d’autres cinéastes américains « de genres »  de son époque. Venu à la réalisation par le cinéma pornographique […]