yorgos lanthimos


[Carnet de bord] Festival de Cannes 2024 • Jours 1 à 3

Retour sur les trois premières journées cannoises où l’on découvrait nos deux plus grosses attentes du festival : “Furiosa, une saga Mad Max” de George Miller et, bien-sûr, “Megalopolis” de Francis Ford Coppola. Au milieu de l’excitation provoquée par ces deux mastodontes, restait-il de la place pour d’autres découvertes ? Réponse en quelques entrées.

Adam Driver, sur le balcon d'un immeuble, se penche comme pour se jetter dans le vide ; au dessus de lui, le ciel est jaune comme pour un crépuscule de grande intensité, dans le film Megalopolis sélectionné au festival de Cannes 2024.

Emma Stone allongée sur une table, dans une cuve de verre à sa silhouette, et des branchements, dans Pauvres Créatures.

Pauvres Créatures

Lion d’Or à Venise, deux Golden Globes, la cérémonie des Oscars qui se dessine, le dernier film de Yórgos Lánthimos se faisait languir. Adaptation du roman éponyme d’Alasdair Gray publié en 1992, Pauvres Créatures sort enfin dans nos salles et pousse les curseurs au maximum pour nous en mettre plein la cervelle. Mais est-il le film de genre féministe que l’on attendait ?


Mise à Mort du Cerf Sacré

Présenté au 70ème Festival de Cannes et lauréat du prix du scénario, le nouveau film du réalisateur grec Yorgos Lanthimos a de quoi intriguer. Fais Pas Genre se plonge pour vous dans ce thriller élégant et protéiforme, cinquième film d’un auteur singulier. Le Prix du Sacrifice Qu’on se le dise : Mise A mort du cerf sacré est un film qui divise, en d’autres termes, à ne pas mettre entre toutes les mains. Le cinéaste grec […]