censure


Maureen O'Hara et Clark Gable enlacés dans le film Autant en emporte le vent.

Les plateformes sont-elles les nouveaux censeurs ?

La récente polémique autour du retrait (puis du retour) de Autant en Emporte le Vent (Victor Flemming, 1939) de la nouvelle plateforme HBO MAX – détenue par le groupe Warner Bros – s’ajoute à une flopée de cas similaires déjà constatés chez ses principaux concurrents. L’occasion alors, d’essayer de répondre à la question que tout le monde se pose : les plateformes sont-elles (vraiment) les nouveaux censeurs ?


Sausage Party

Après C’est la Fin ! (2013) et le très polémique L’interview qui tue ! (2014) le duo Seth Rogen/Evan Goldberg s’associe à nouveau, cette fois en tant que scénaristes pour un autre film polémique, le déjanté film d’animation Sausage Party. Mon ami André… Qu’on les aime ou pas, le duo formé par Seth Rogen et Evan Goldberg se constitue au fil des années une filmographie qui fait vraiment pas genre. Emmenant dans leurs délires toute une bande de […]


The Human Centipede (First Sequence) 3

Depuis quelques années, il en devient une mode de faire dévier  l’horreur et l’épouvante vers le tortur porn de bas étage, si Cannibal Holocaust de Ruggero Deodato en était les prémices, aujourd’hui, plus d’un film gore sur deux fait partie de cette nouvelle catégorie, de Hostel à la saga Saw, en passant récemment par des électrochocs planétaires comme le français Martyrs ou le serbe A Serbian Film. Alors, qu’est ce que ce petit film venu […]


A Serbian Film 5

Depuis ses premières projections mars 2010, A Serbian Film a rapidement créé l’excitation et l’engouement chez les cinéphages du monde entier. Au Marché du Film de Cannes, il a même “fait une victime”. Encore un film qui ne sortira probablement pas en France (il a été seulement projeté à l’Étrange Festival en septembre dernier), mais que beaucoup ont pourtant déjà vu, et dont personne ne sort indemne. Alors, énorme fumisterie ou vrai chef-d’œuvre comme l’était […]


Antichrist 2

Fruit amer et scandaleux du dernier Festival de Cannes, ce nouveau film de Lars Von Trier oscille entre plasticisme exacerbé, réflexion métaphysique et thèse psychanalytique. Violent, outrancier, beau et moche à la fois. Quoi que l’on puisse en dire, on ne pourra en tout cas pas reprocher à Lars Von Trier de n’avoir pas été au bout de sa logique : un film sans concessions. “Si vous ne m’aimez pas, sachez que je ne vous aime […]