Expendables


Stallone, acteur méconnu

Star incontestée des années 80, ringardisée par les années 90, puis ressuscitée dans les années 2000, Stallone traine sa carcasse depuis six décennies sur les plateaux de tournage. Qu’elle soit moquée ou admirée, l’aura quasi légendaire de Sly ne laisse personne indifférent, cache en réalité une personnalité plus complexe qu’elle n’y parait, et a quasiment fait oublier le talent premier du Monsieur : être acteur.

John Rambo, torse nu, sous la pluie, en pleine jungle.

Sylvester Stallone s'adresse à la caméra depuis son hélicoptère dans le film Expendables 4.

Expendables 4

Ce n’est pas peu dire que ce quatrième opus de la saga initiée par Sylvester Stallone s’est fait désirer. Neuf ans après un troisième film qui avait déçu pour tout un tas de raisons, la promesse d’un retour aux sources était l’argument marketing choisi pour défendre cette nouvelle cuvée qui sent bon la vinasse très bouchonnée…


The Muthers

L’éditeur Le Chat qui fume vient de ressortir deux pépites que nous vous chroniquons conjointement. Le premier, Dynamite Jackson (aka T.N.T Jackson en version originale) est un film de kung-fu à la sauce afro-américaine, le second, dont il est question ici, intitulé The Muthers mêle film de femmes en prison, blaxploitation et film d’action. Expendagirls Après le gros succès de ses films de prison – ou aussi appelés films de « femmes en cage » – Big […]


Expendables 3 4

Après un deuxième épisode fort distrayant au casting dantesque, Stallone et sa bande reviennent aux affaires, avec dans leurs bagages quelques nouvelles recrues poids lourds, agrémentées de poids plumes. Papy Blues Si le premier épisode des Expendables (Sylvester Stallone, 2010) n’était en soi que la promesse d’une suite bien meilleure, Expendables 2 (Simon West, 2012) réussissait à transformer l’essai et la promesse en consécration. Avec ses nouvelles recrues de taille et de poids – Jean-Claude […]