james gunn


Brightburn : L’Enfant du Mal

Les super-héros sont partout ! Depuis plus de dix ans, le box-office mondial ainsi que nos salles de cinéma sont envahies par les films Marvel. Hormis Warner/DC qui peine à faire front, il n’existe que très peu d’alternatives à ces deux “cinematic universe”. C’est dans ce contexte que James Gunn nous propose Brightburn, L’Enfant du mal. Une relecture horrifique de l’une des plus célèbres origin story d’un super-héros que le réalisateur de Horribilis (2006) et […]


Avengers : Infinity War 5

Première partie d’une conclusion de plus de dix années de développement d’un univers partagé, Avengers : Infinity War (Joe & Anthony Russo, 2018) déferle sur le monde depuis quelques semaines, pulvérisant tous les records. Parce qu’il fallait attendre que vous l’ayez tous vu pour en parler librement, nous voilà enfin au moment de dire ce qu’on en a pensé. Tout n’est que poussière Depuis plus de dix ans, la déferlante super-héroïque a réinventé un sous-genre […]


Les Gardiens de la Galaxie – Vol.2 5

Alors que la concurrence tente d’imposer une noirceur cool qui fait flop, Marvel continue de creuser dans le sillon du super-héros movie pop et coloré avec ce deuxième volet des Gardiens de la Galaxie. Comme souvent avec les films Marvel, on ne résistera pas à vous en dévoiler ressorts et intrigues, aussi, passez votre tour si vous ne l’avez pas encore vu. Mon papa à moi est une planète Depuis plusieurs années, les studios Warner et […]


Les Gardiens de la Galaxie 6

Pari risqué de la part de Marvel mais néanmoins attendu que celui de faire une adaptation ciné des Gardiens de la Galaxie. Héros méconnus et choix de production osés, nos amis parviendront-ils à se faire une place dans un univers dominé par une autre équipe de super-héros ? Top Gunn Bien avant sa sortie, Les Gardiens de la Galaxie s’annonçait être un OVNI au sein de la maison Marvel : un film qui débarque en pleine phase […]


Quand Marvel broie du noir 5

Depuis le succès international d’Avengers, on pensait que le studio Marvel était résolu à positionner ses franchises sur un contrepied total de l’écurie adverse. Halte aux super-héros ténébreux, rongés par le doute et l’envie d’en découdre comme on pouvait en trouver chez DC Comics ? Les super-productions Marvel semblaient préférer plutôt donner une place de choix à l’humour, l’auto-dérision, tout en arborant une esthétique résolument plus pop et décomplexée. C’était le cas du premier opus de […]