thor


Avengers : Endgame

On a laissé passer un peu de temps pour vous livrer notre avis sur cette conclusion annoncée comme monumentale de la franchise super-héroïque suprême, non pas pour nous donner le temps d’y réfléchir, ni même d’aller le revoir une seconde fois, mais surtout pour nous éviter insultes, menaces de morts, kidnappings, et pouvoir allègrement « spoiler comme des bâtards » selon l’expression consacrée sans risquer d’attirer vos foudres véhémentes. Il suffit de claquer des doigts… On avait laissé […]


Avengers : Infinity War 4

Première partie d’une conclusion de plus de dix années de développement d’un univers partagé, Avengers : Infinity War (Joe & Anthony Russo, 2018) déferle sur le monde depuis quelques semaines, pulvérisant tous les records. Parce qu’il fallait attendre que vous l’ayez tous vu pour en parler librement, nous voilà enfin au moment de dire ce qu’on en a pensé. Tout n’est que poussière Depuis plus de dix ans, la déferlante super-héroïque a réinventé un sous-genre […]


Thor : Ragnarok 2

Surfant sur la vague rétro initiée par Les Gardiens de la Galaxie – Vol.1 (James Gunn, 2014), Thor : Ragnarok (Taika Waititi, 2017) est venu réveiller le Marvel Cinematic Universe (MCU) et confirmer au passage le virage artistique pris ces derniers temps par cet univers partagé. Le Choc des Titans Après le succès critique et artistique des deux volumes des Gardiens de la Galaxie (James Gunn, 2014-2017) et l’amorce d’un univers Marvel étendu cette fois […]


Wonder Woman 3

Survendu comme « le meilleur film DC Comics depuis The Dark Knight (Christopher Nolan, 2008) » ce Wonder Woman s’est aussi vu rapidement affublé de l’écusson « film féministe ». Voyons voir, avec plein de spoiler, ce qu’il en est vraiment. Miss Univers Elle avait beau relever un peu le niveau du pitoyable Batman v. Superman : L’Aube de la Justice (Zack Snyder, 2016), annonçant par ailleurs l’arrivée prochaine du film Justice League (Zack Snyder, 2018), je peine à comprendre […]


Quand Marvel broie du noir 5

Depuis le succès international d’Avengers, on pensait que le studio Marvel était résolu à positionner ses franchises sur un contrepied total de l’écurie adverse. Halte aux super-héros ténébreux, rongés par le doute et l’envie d’en découdre comme on pouvait en trouver chez DC Comics ? Les super-productions Marvel semblaient préférer plutôt donner une place de choix à l’humour, l’auto-dérision, tout en arborant une esthétique résolument plus pop et décomplexée. C’était le cas du premier opus de […]