antman


Quand Marvel broie du noir 5

Depuis le succès international d’Avengers, on pensait que le studio Marvel était résolu à positionner ses franchises sur un contrepied total de l’écurie adverse. Halte aux super-héros ténébreux, rongés par le doute et l’envie d’en découdre comme on pouvait en trouver chez DC Comics ? Les super-productions Marvel semblaient préférer plutôt donner une place de choix à l’humour, l’auto-dérision, tout en arborant une esthétique résolument plus pop et décomplexée. C’était le cas du premier opus de […]