clive owen


Six personnes, d'âge mûr, attendent dans une salle d'attente, assis les uns à côté des autres, la mine triste ; à gauche, les comédiens Elisabeth Moss et Clive Owen dans le film The French Dispatch.

The French Dispatch

Le nouvel opus de Wes Anderson était sans aucun doute le film le plus attendu de la compétition cannoise. Avec son impressionnant casting de stars – qui, toutes rassemblées, ont dû être transportées en bus pour rejoindre le tapis rouge – son cinéaste adulé et le mystère qui l’entourait, The French Dispatch avait tout pour être l’événement de cette édition. C’est incontestable, il a pourtant quasiment unanimement déçu. Sans doute parce qu’il se démarque par son aridité et sa radicalité dans la filmographie de son auteur, il faut dire qu’il nous reste de manière persistante en tête. Sans pour autant pleinement nous convaincre.


Theo tient dans ses bras Kee dans une rue en ruines, scène du film Les fils de l'homme.

Les Fils de l’Homme

Après Harry Potter et le prisonnier d’Azkaban (2004), Alfonso Cuarón récidive avec une nouvelle adaptation littéraire, issue de l’œuvre de P.D. James : Les fils de l’homme. Récit d’anticipation sur fond de monde post-apocalyptique, Les fils de l’homme se questionne sur notre futur tout en ambitionnant de tendre un miroir aux affres de notre monde actuel.


Portrait de Mike Hodges.

Mike Hodges, les neuf vies d’un vieux chat

A l’occasion d’une rétrospective qui lui était consacrée au 33ème Festival International du Film d’Amiens, l’anglais Mike Hodges, qui a véritablement révolutionné le polar anglais – avec notamment des films comme La Loi du Milieu (Get Carter), Pulp ou Croupier – mais aussi livré l’un des nanars les plus flamboyants des années 80, l’incroyable Flash Gordon, est revenu sur sa vaste carrière à l’occasion d’une masterclass qu’il a donné aux festivaliers. #1 L’ENFANT Je suis […]