Stoker


Mademoiselle

S’il est reparti bredouille du Festival de Cannes 2016, la dernière création de Park Chan-Wook n’a pas manqué d’éblouir et de bouleverser, parfois de déranger. Sublime Mademoiselle, qui se mue en une expérience douce, cruelle et sensuelle, pour un film qui restera longtemps gravé dans les mémoires. Ode à Mademoiselle […]


Stoker 2

En mai, fais ce qu’il te plaît, et Park Chan-wook, ce qui lui plaît c’est de se la jouer William Friedkin et de faire tourner des acteurs qui n’ont pas les yeux bridés. Du moins, il s’y est essayé, et prouve avec Stoker qu’il n’a rien perdu de sa maîtrise […]