réalisme poétique


Les trois scientifiques fous du film Les enfants de la cité perdue de Jeunet & Caro, dans leur labo, guettent quelque chose

Jean-Pierre Jeunet & Marc Caro, à la bonne franquette

Le Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg a accueilli le duo Jean-Pierre Jeunet / Marc Caro pour présenter la version restaurée de La Cité des Enfants perdus (1995) en première mondiale. Entretien fleuve avec deux monuments du cinéma de genres français, au croisement entre steampunk et franchouillardise.


Portrait du réalisateur Baptiste Drapeau pour son entretien.

Baptiste Drapeau, à contre-courant

Son premier long-métrage « Messe Basse » sort en salles ce mercredi et nous a interpellé par sa proposition détonante. Contre vents et marées, Baptiste Drapeau, débarque avec un film teinté d’élan gothique et romantique, qui convoque moins l’hybridité avec le cinéma naturaliste – devenue habituelle dans le cinéma de genres français – que le réalisme poétique du cinéma français d’avant-guerre. Entretien avec un jeune cinéaste à contre-courant.


Portrait de Mathias Malzieu souriant sur un tournage, casquette sur le crâne et casque audio autour du coup, pour illustrer notre interview.

Mathias Malzieu, métamorphose en bord de Seine

Chanteur et leader du groupe Dionysos avec lequel il développe depuis plus de vingt cinq ans un univers fantastico-rock’n’roll, Mathias Malzieu est un touche-à-tout : homologué plus mauvais cascadeur du monde et de la galaxie, éleveur de mogwai à ses heures perdues, doctorant en skateboard à moteur, récent membre du culte pastafariste, surprisier, auteur de six romans et plusieurs nouvelles, réalisateur. Après un premier film d’animation Jack et la Mécanique du Coeur (co-réalisé avec Stéphane […]