polar francais


Roubaix, une lumière

Contrairement aux idées reçues, Arnaud Desplechin, le pape contemporain des auteurs français, a toujours été attiré par le cinéma de genre(s) dans des formes plus ou moins contournées voire alambiquées. Abandonnant pour un temps son romanesque sophistiqué, il revient aujourd’hui avec un « vrai » polar, inspiré d’une histoire « vraie », en quête de « vrai » cinéma. Porté par des comédiennes exceptionnelles et après une première partie captivante, Roubaix, une lumière se perd […]


125, rue Montmartre

Avec 125, rue Montmartre (Gilles Grangier, 1959) Pathé perpétue son périple de restaurations de ses longs-métrages, dans des coffrets à l’allure stylisé. L’occasion de (re)découvrir l’une des premières productions à mettre Lino Ventura en tête d’affiche… Et surprise, il ne joue pas un voyou. Bien au contraire. Lino, le bon samaritain ! Adapté de l’œuvre éponyme d’André Gillois, prix du Quai des Orfèvres en 1958, 125, rue Montmartre (Gilles Grangier, 1959) nous narre la mésaventure de […]


Le Samouraï

Dans le cadre de sa diffusion sur France 5, retour sur l’œuvre somme d’un cinéaste extraordinaire (ça, ça veut dire qu’on l’aime bien à Fais Pas Genre), Le Samouraï (1967) de Jean-Pierre Melville. Poor lonesome cowboy Tous les cinéastes ont une œuvre phare : certains grands en ont plusieurs. C’est le cas, ce me semble, de Jean-Pierre Melville dont on cite souvent évidemment Le samouraï, considéré comme la quintessence de son style, mais dont L’armée des […]