film de cirque


Le Seul et Unique Ivan

La pandémie n’épargne personne et certainement pas le géant Disney qui se voit contraint de repousser un à un tous les films de ses multiples franchises, ou de les sortir sur sa plateforme de streaming Disney +. Tel a été le cas pour Mulan (Niki Caro, 2020) et très récemment, nous apprenions qu’il en serait de même pour le prochain Pixar, le très attendu Soul (Pete Docter, 2020) qui devrait être disponible en France pour Noël directement sur la plateforme. Le Seul et Unique Ivan n’y a pas échappé non plus. Moins attendu que les autres œuvres citées ci-dessus, le film a fait une sortie discrète sur Disney + courant septembre.On vous dit si ce drame animalier mérite ou non le coup d’oeil.

Un visage de gorille caché drrière une matière plastique bleue indéfinissable, plan du film Le seul et unique Ivan.

Le Cirque de la Peur

Les gros matous du Chat qui Fume agrandissent leur territoire à l’Allemagne et l’Angleterre, en nous offrant la possibilité de découvrir une pépite inédite du Kriminalfilm avec l’étonnant Le Cirque de la Peur (John Llewellyn Moxey, 1966). L’occasion de revenir sur les spécificités de ce genre particulièrement prolixe dans le cinéma européen de l’époque. EuropaCorp A ceux qui, par facilité ou mépris, renient le cinéma dit de « genre » au motif que ses codes […]