compositeur


[LIVRE] Bandes originales & cinéma de genre

Avec “Bandes originales & Cinéma de genre” édité par Le mot et le reste, l’auteur Ludovic Villard parcours l’Histoire du cinéma au travers de 100 bandes originales appartenant au cinéma de genre, sortant au passage de l’oubli quelques partitions qui en leur temps ont participé à l’aspect novateur ou marquant des films dont elles sont issues. Le tout avec subjectivité, comme tout ouvrage touchant à l’art qui se respecte.

Bernard Herrmann dirigeant l'orchestre sur une de ses compositions, vu en noir et blanc, en contre-plongée, pour le livre Bandes Originales & cinéma de genre.

Une capsule ressemblant à un vaisseau spatial, ouverte et déserte, flotte dans l'espace, plan en noir et blanc du film Last and first men.

Last and First Men

Après une première présentation à la Berlinale au temps de l’Ancien Monde, Last and First Men l’unique long-métrage du regretté Jóhann Jóhannsson a été projeté à l’Etrange Festival en son hommage. Un manifeste apocalyptique envoûtant et énigmatique, brillamment orchestré par le réalisateur-compositeur ; une œuvre intimiste et monumentale entre documentaire et science-fiction, où passé et futur se confondent. Vertigineux.


Hangover Square 2

Rimini Editions propose en Blu-Ray un film noir transgenre, mais surtout profond et véhiculant un cinglant discours sur la folie des artistes : Hangover Square de John Brahm (1945). Pour l’amour de l’art Dans la grande famille du film noir classique, lorsque le genre était à son paroxysme sémantique et culturel, plusieurs œuvres ont marqué des pas de côté. Elles ont obéi aux canons, mais les ont déplacés, retournés, secoués, et ceux dès les premières […]