Shaun le mouton : la ferme contre-attaque


Sorti en France en plein milieu des vacances scolaires de la Toussaint, Shaun le mouton: La Ferme contre-attaque (Will Becher & Richard Phelan, 2019) est dès à présent distribué en DVD et Blu-Ray par StudioCanal. Alors nous rattrapons nos devoirs de vacances pour vous parler de ce second opus qui décevra petits et grands.

Shaun le mouton, l'extra-terrestre Lu-La et le chien Bitzer dans le cockpit du vaisseau, scène du film Shaun le mouton : la ferme contre-attaque.

                    © Aardman Animations Ltd and Studiocanal SAS

Shaun of the Dead

Lu-La pas sûre d'elle appuie sur le bouton rouge de la console de pilotage du vaisseau spatial, scène du film Shaun le mouton : la ferme contre-attaque.

                © Aardman Animations Ltd and Studiocanal SAS

Compter les moutons pour sendormir, une astuce vieille comme le monde ! Un mouton, deux moutons, trois mout… zzzzzz. Ce deuxième opus du facétieux personnage laineux des studios d’animation Aardman réglera tous vos problèmes dinsomnie. Après un premier film n’ayant pas réussi l’exploit d’égaler la fameuse série télévisée – comme l’avait fait dans son temps le géniallissime Wallace et Gromit : Le Mystère du-lapin garou (Nick Park & Steve Box, 2005) ce deuxième volet faisant intervenir des extra-terrestres annonçait déjà une histoire à dormir debout. Cela n’a pas manqué : voici qu’une alien débarque par mégarde à proximité de l’étable de Shaun et ses compères, avec la ferme envie den repartir illico presto – on pense forcément à E.T L’Extraterrestre (Steven Spielberg, 1982). Bien sûr, sans surprise, une méchante scientifique len empêchera (même si on nous apprendra que personne nest méchant par hasard, merci les flash-backs). Le retour à la maison sannonce donc plus compliqué que prévu pour notre petit alien

Un groupe en combinaison de protection radioactive jaune pose devant un vaisseau spatial, dans un hangar, scène du film Shaun le mouton : la ferme contre-attaque.

             © Aardman Animations Ltd and Studiocanal SAS

Confiée à Will Becher et Richard Phelan, des cinéastes moins expérimentés que les vétérans du studio que sont Nick Park et Peter Lord, la réalisation pâtit dun manque d’idées criant, aussi bien dans la science de la narration que dans lhumour so british qui a pourtant fait le charme (et la renommée) des productions Aardman. Nous avons ici à faire à un pur produit marketing, au scénario balisé, à la cible identifiée, et aux gags éculés. Les quelques références cinématographiques – telles que 2001, l’odyssée de lespace (Stanley Kubrick, 1968) pour la plus évidente – qui émaillent le film ne tireront tout au plus quun maigre sourire aux adultes avertis qui resteront de marbre aux traits dhumour ras les pâquerettes. On avait déjà regretté en son temps l’aspect prévisible et enfantin de Cro Man (Nick Park, 2018). Mais ce chapitre-ci bat tous les records, on vous assure, et il est fort regrettable de voir les studios Aardman se déliter Blu-Ray du film Shaun le mouton : la ferme contre-attaque édité par Studio Canal.artistiquement de productions en productions. D’autant plus dommage que le studio nous avait pourtant habitués dans ses vertes années à des scénarios déjantés surlignés d’une animation aussi inventive que burlesque. Ce Shaun le mouton : la ferme contre-attaque nous abreuve au contraire deffets surajoutés et de nouveaux graphismes dont on se serait bien passé. La palme revenant peut-être au design de lalien, dont on se demande si laspect « pâte à modeler » assez banale n’a pas été fait pour permettre aux jeunes spectateurs de le reproduire à la maison.

Non, décidément, il ny a vraiment pas grand-chose à sauver de ce film ennuyeux à souhait, qui voudrait faire genre avec sa cinéphilie épanchée et ses modèles multi-récompensés sans jamais y parvenir. Mais dans cette entreprise entièrement vouée à livrer une histoire la plus compréhensible par tous (pas question de perdre la moindre tranche du public), la marge de manœuvre est fatalement restreinte. Reste tout de même la technique de l’animation en stop-motion qui reste, malgré tout, une technique appréciable, car beaucoup trop rare sur les écrans. Les bonus compacts – quatre capsules d’une durée totale de moins de 25 minutes ! – présents dans l’édition vidéo permettront toutefois aux plus curieux de prolonger l’expérience en découvrant l’envers du décor de la fabrication du long-métrage, à l’occasion d’un making-of efficace et d’une rencontre pédagogique avec l’ équipe du film.


A propos de Baptiste Salvan

Tombé de la Lune une nuit où elle était pleine, Baptiste ne désespère pas de retourner un jour dans son pays. En attendant, il se lance à corps perdu dans la production de films d'animation, avec son diplôme de la Fémis en poche. Nippophile invétéré, il n’adore pas moins "Les Enfants du Paradis", son film de chevet. Ses spécialités sont le cinéma d'animation et les films japonais.

Laisser un commentaire